Les beaux étés : Cap au sud (Zidrou)

Une belle chronique familiale! 18/20

Le synopsis:

Belgique, août 1973. Comme chaque été, Pierre, le père de famille, rend les planches de sa BD en retard, mais cette fois-ci, le départ pour les vacances est imminent ! Les Faldérault prennent enfin la route à bord de la 4L familiale, direction le Midi ! Cependant, le chemin est long et les imprévus inévitables…

La critique:

La bande-dessinée s’ouvre sur notre époque : un petit couple de retraités revient sur les belles années de leur vie commune, et se remémore un été particulier. Un récit rétrospectif sous forme de flashback initié par Mado, l’épouse de Pierre, nostalgique du bon vieux temps. C’est donc avec douceur que l’on se plonge dans les souvenirs d’une famille.

Cependant, la route des vacances est semée d’embûches et le voyage ne sera pas de tout repos. On peut citer l’ami imaginaire prénommé Tchouki, oublié à la station-service ou encore les Hollandais qui ont élu domicile sur l’emplacement du traditionnel pique-nique des Faldérault. Des petits aléas que tout le monde serait susceptible de rencontrer sur la route des vacances. Mais la BD traite également de sujets tout aussi sérieux tels que la perte d’un proche ou la maladie.

Il s’agit ici d’une belle chronique familiale, une Madeleine de Proust, qui ne nous laisse pas insensibles et déclenche une remontée mémorielle de notre propre passé. On apprécie tout particulièrement l’hommage des auteurs à leur famille respective et les mots touchants avec lesquels ils qualifient leurs souvenirs familiaux. Un geste qui montre que nous pouvons facilement nous identifier aux personnages attachants de cette histoire, en apparence ordinaire, mais qui est si émouvante au final.

Les dessins sont léchés et le graphiste a su s’imprégner de l’époque à laquelle le récit se déroule pour en restituer avec fidélité les petits détails qui font mouche. Vous ne serez pas déçus par l’authenticité de cet album qui fera sans nul doute plaisir à toute la famille ! Que ce soit les petits comme les grands et même les plus âgés, tous sauront l’apprécier de sa propre manière.

L’auteur:

Benoît Drousie, de son nom de plume Zidrou, est un célèbre scénariste belge de bandes-dessinées. Jordi Lafebre est quant à lui, un dessinateur de bandes-dessinées d’origine espagnole. Ensemble, les auteurs ont déjà collaboré sur les tomes La Mondaine et Lydie. Un duo pour qui le succès est donc au beau fixe !

Le détail:

Si le nom de Zidrou vous dit quelque chose, c’est qu’il n’est pas tout à fait inconnu à une série dont la renommée n’est plus à faire. En effet, il est le scénariste des bandes-dessinées L’Elève Ducobu qui ont d’ailleurs eu le privilège d’avoir une adaptation cinématographique produite en 2010.

La parenthèse:

La suite de la série Les Beaux étés (Dargaud) nous réserve sûrement encore de beaux moments à passer avec le tome 1969, La Calanque.

Par ailleurs, si vous aimez les histoires de familles, on ne peut que vous conseiller de lire Dad, Filles à Papa. Vous adorerez ce père au foyer célibataire qui apprend à gérer ses quatre filles au tempérament bien trempé !

MassCritics

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
 Page Facebook : Masscritics
 Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *