Les chiens (Allan Stratton)

Un thriller jeunesse captivant sur fond de roman psychologique. 15/20

Synopsis :

Cameron et sa mère n’ont de cesse de fuir un père et un mari violent. Déménageant au moindre signe de la présence à proximité de cet homme qui les traque, ils n’ont jamais le temps de se reconstruire une vie normale. Alors qu’il fuient pour la quatrième fois ils arrivent dans une petite ville, et emménage dans une vieille ferme. Très vite, Cameron va se rendre compte que l’endroit cache bien des secrets : il y a un demi-siècle des choses étranges s’y sont déroulés faisant bizarrement écho à ce qu’il vit lui même aujourd’hui.

Critique :

Alors qu’il découvre les étranges dessins d’un garçon nommé Jacky, dans la cave à charbon du sous-sol, Cameron pressent que quelque chose de louche s’est déroulé dans cette vieille ferme aux allures de maison hantée. Ce pressentiment, encore accentuée par les histoires et les rumeurs qui circulent au collège, ainsi que par l’étrange impression qu’il a d’être observé, va pousser Cameron à mener l’enquête. Dans ce décor et cette atmosphère pesante et inquiétante, où deux histoires se font écho à cinquante ans d’intervalles, on a bien du mal à déterminer ce qui est vrai de ce qui est faux, ce qui est réel de ce qui ne l’est pas, ou encore ce qui relève de la vérité ou de la folie.

On tourne chaque page avec fascination, captivé que nous sommes par cette histoire étrange où beaucoup trop de zones d’ombres n’ont pas encore été éclaircies. Puis on se met à douter, nous aussi, à mesure que Cameron se questionne sur lui même : et si tout cela n’était que le fruit du délire d’un adolescent fragile, brisé par les sévices que lui a infligé son père? Et si toute cette histoire n’était que le produit de son imagination débordante? Si il était tout simplement fou?

Pourtant le doute persiste: si il avait raison? Alors on poursuit notre lecture, et de conjectures en révélations, la vérité se fait finalement jour. Le passé rejoint le présent, les histoires de Cameron et de Jacky s’entremêlent tout comme le réel et le fantastique, et c’est là toute la force de ce roman angoissant et oppressant.

En bref, une enquête bien ficelée sur fond de roman psychologique, un thriller captivant et intense, fort d’une dimension fantastique justement dosée. Frissons garantis !

L’auteur :

Né en 1951, Allan Stratton est un écrivain canadien qui écrit non seulement des romans mais également des pièces de théâtre. Avant cela, il enseigne et travaille pour la radio et la télévision. Son livre Le secret de Chanda lui à ouvert les portes du succès en 2004 et à reçu de nombreux prix.

Le détail :

La couverture représentant la vielle ferme isolée, aux couleurs très sombres, rend le décor vraiment sinistre et lui donne des allures de maison hantée, nous plongeant tout de suite dans l’ambiance angoissante du livre en donnant le ton d’entrée de jeu.

La parenthèse :

Si vous appréciez les romans qui vous font frissonner, nous vous conseillons La dame en noir de Susan Hill. Par ailleurs, si vous souhaitez découvrir d’autres romans d’Allan Stratton nous vous conseillons, dans un autre registre, Le secret de Chanda qui vous fera découvrir le quotidien difficile de Chanda, une jeune africaine, ainsi que son combat pour la vie.

MassCritics
L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *