Les chroniques de St Mary: Un monde après l’autre (Jodi Taylor)

Plongez dans le passé! 15/20

Le synopsis:

En pénétrant dans l’enceinte de l’institut St Mary où elle doit passer un entretien, la jeune historienne Madeleine Maxwell comprend très vite qu’il ne ressemble à aucun autre centre de recherche historique. Car ici, les historiens n’étudient pas seulement le passé, ils le visitent…

La critique :

Jodi Taylor nous propose de pénétrer au sein d’un institut de recherche un peu spécial. Un institut composé de chercheurs, d’historiens et de techniciens, qui ont découvert le secret du voyage dans le temps et qui se servent de leur trouvaille pour aller visiter le passé et en apprendre davantage sur les événements majeurs qui ont fait l’Histoire.

Si le fonctionnement de cette formidable découverte reste des plus obscur, la manière dont elle est utilisé est néanmoins intéressante. Ici, hors de question d’influer sur les événements, les historiens veulent seulement étudier la période dans laquelle ils sont plongés à chaque voyage. C’est d’ailleurs un véritable plaisir de plonger dans le passé à leur côté même si au final chaque voyage est trop rapide pour réellement rentrer dans les détails et laisser le lecteur s’imprégner d’une ambiance particulière.

En outre, on se doute que ses belles et bonnes intentions ne vont pas perdurer très longtemps, une telle découverte étant la porte ouverte à de nombreuses dérives. Nos historiens seront donc confrontés à bien des dangers et notamment à un groupe bien décidé à se servir de cette trouvaille pour en faire quelque chose de très lucratif.

La galerie de personnages est assez importante, mais beaucoup sont seulement esquissés. De fait, on a parfois du mal à déterminé qui est qui. Le groupe forme cependant, une bande joyeusement excentrique. A contrario, le personnage principal, la jeune historienne Madeleine Maxwell, possède une personnalité bien dessinée. Un brin loufoque, c’est un personnage fort et indépendant, au langage particulièrement fleurie. On s’étonnera seulement qu’aucun de ses voyages temporels n’est trait à sa spécialité.

La romance aura ici aussi sa place bien entendu, mais heureusement elle sait se faire discrète, si l’on excepte une scène très explicite, qui arrive de manière plutôt inopportune et dont on se serait finalement bien passé.

Cependant, l’intrigue de fond rattrape les quelques maladresses qui se sont glissés par ci par là dans le scénario et de façon générale on réussit à passer outre.

Au final, ce premier tome, malgré quelques petits défauts, n’en reste pas moins captivant. Le style moderne, savoureux et empreint d’une bonne dose d’humour, de Jodi Taylor nous transporte sans mal dans cette histoire pleines de rebondissements. Par ailleurs, la fin laisse présager une bonne dose d’action… Et encore bien des déboires à venir pour notre jeune historienne et son équipe!

L’auteur :

Jodi Taylor s’est d’abord fait connaître en auto-publication avant d’être publiée en 2013 au Royaume-Uni. Puis en 2016 aux Etats-Unis où elle rencontrera un beau succès. La série compte aujourd’hui 9 tomes.

Le détail :

Pour en revenir au nombre important de personnages, il est a noter qu’un récapitulatif des personnages classés par département (Direction, historiens, équipe de sécurité…) est disponible en début d’ouvrage pour nous aider à nous y retrouver. Le tout servi avec une pointe d’humour s’il vous plaît.

La parenthèse :

Vous avez aimé Les chroniques de St Mary? Sachez que les tomes 2 et 3 sont d’ors et déjà disponibles aux éditions HC.

MassCritics

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
 Page Facebook : Masscritics
 Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *