Les Croques – Tuer le temps (Léa Mazé)

Un passe-temps risqué ! 18/20

Le résumé :

Les Croques – Tuer le temps : Céline et Colin sont jumeaux. Leurs parents ont une entreprise de pompe funèbre. Cette petite particularité a tendance à leur apporter de la moquerie de la part de leurs camarades de classe.

Quand ils rentrent chez eux, ils ne voient que très rapidement leurs parents qui sont bien occupés à travailler. Entre l’ennui récurant et le manque de bienveillance des autres élèves, le duo a tendance à faire des bêtises et à s’attirer rapidement des soucis…

Alors qu’ils sont exclus de l’école provisoirement, ils se retrouvent rapidement à traîner avec Poussin, le graveur de tombe et employé de leurs parents. Une enquête incroyable débute…

La critique :

Céline et Colin ont beaucoup de facilité à s’attirer des ennuis. Il semblerait que leur période de préadolescence y soit légèrement pour quelque chose. Mais il ne faut pas nier non plus qu’ils ont une imagination qui dépasse tout entendement. Pour autant, nous ne pouvons pas leur jeter la pierre ! À l’école, ils se font harceler à cause de la profession de leurs parents et quand ils rentrent chez eux, ils n’ont quasiment aucune attention de leur part. Le lecteur ne pourra être que compatissant envers ce duo !

Ce premier tome (d’une série de 3) pose les prémisses d’une histoire plutôt banale qui finalement se transforme en un mélange de polar et de thriller…

Les tonalités automnales des illustrations rendent l’atmosphère légèrement mystérieuse, amplifiant ainsi le côté lugubre du récit. À moins que ça ne soit simplement le fait que beaucoup de scènes se déroulent dans un cimetière…

Au départ, je vous avouerai que j’ai ouvert cette bande dessinée seulement par curiosité mais j’ai rapidement été conquise par le déroulé de l’histoire. Et finalement, c’est un peu abasourdie que j’en ai découvert les dernières pages !

Une bande dessinée que je conseille à tous ceux qui aiment les enquêtes et le suspense.

L’auteure :

Léa Mazé est scénariste et dessinatrice. Nous avions déjà eu l’occasion de la présenter avec la bande dessinée Nora également parue aux éditions de la Gouttière. Aux éditions Dargaud, elle a illustré une série de bande dessinée en deux tomes : Elma, une vie d’ours.

Pour en revenir à notre premier tome, il a été de nombreuses fois récompensé :

  • Prix ABCD jeunesse 2018 au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse de Montreuil
  • Classé parmi les 10 meilleurs BD de l’année 2018
  • En lice pour le prix 2019 Du Vent dans les BD (selon le Monde des ados)
  • Sélectionné pour le prix Bull’Gomme 53 pour l’année 2020

Le détail :

Au-delà de l’intrigue, l’auteure nous parle aussi d’un sujet assez sensible qui semble être récurant dans les écoles : le harcèlement scolaire. Ici, Céline et Colin ne se laissent pas faire mais indubitablement, leur défense a du mal à fonctionner… Pire, ils se voient régulièrement attribuer des punitions plus ou moins justifiées, entraînant chez eux colère et indignation.

La parenthèse :

Si vous aimez le style de Léa Mazé, je ne peux que vous encourager à aller lire sa première bande dessinée, Nora. Ici, le personnage principal se retrouve également en inadéquation avec son entourage mais dans un style vraiment différent !

Public visé :

À partir de 8 ans.

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *