Les enquêtes de Lord Harold, douzième du nom (Charlot/Fourquemin)

Une intrigue qui devrait s’étoffer dans les prochains volumes ! 15/20

Le synopsis :

Les enquêtes de Lord Harold, douzième du nom : Lord Harold, héritier d’une grande famille de l’Angleterre victorienne décide d’entrer au service de la Police. Le voilà envoyé au cœur d’un des quartiers les plus famés de Londres. Le jeune homme va alors se retrouver confrontés à trois jeunes femmes qui semblent tenir le quartier d’une main de fer…

La critique :

Malgré un scénario somme toute plutôt classique Les enquêtes de Lord Harold n’en reste pas moins une bande dessinée divertissante portée par des personnages plutôt intéressants. Avec en tête, bien entendu, lord Harold, qui, malgré son statut, choisit de travailler pour la police dans un des quartiers les plus mal famés de Londres : Blackchurch. Le jeune homme, un brin candide, saura séduire par  son enthousiasme et son professionnalisme à toute épreuve. Les autres personnages, quant à eux, restent pour l’instant tout juste esquissés mais le peu que l’on découvre de leur personnalité dans ce premier album laisse présager de bonne choses pour la suite. 

Par ailleurs, le dessin, aux couleurs chaudes, nous plonge sans mal dans le Londres de l’époque victorienne et si l’histoire débute de manière surprenante, le tout finit cependant  par prendre  forme, l’intrigue s’étoffant au fil des pages. Cela nous laisse penser que tout n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît à première vue, la fin venant d’ailleurs confirmer cette impression.

Charlot et Fourquemin nous propose ainsi  avec Les enquêtes de Lord Harold, douzième du nom une enquête policière matinée d’humour, ce premier album posant les bases d’une intrigue qui devrait se révéler plus complexe qu’il n’y paraît dans les prochains tomes. A voir ce que nous réservera le second volet ! 

L’auteur :

Musicien et scénariste de bande dessinée, Philippe Charlot est notamment l’auteur de Fantômes de Cornélius, le premier album de la série Bourbon Street (aux éditions Grand Angle) et a également travaillé sur la trilogie Karma Salsa. Il a déjà travaillé avec Xavier Fourquemin sur la série Le Train des Orphelins. 

Xavier Fourquemin est un dessinateur français de bande dessinée. Il a notamment travaillé sur les série Miss Endicott, La légende du Changeling ou plus récemment sur la série Le cimetière des innocents. 

Le détail : 

Fondées en 1981, les éditions Vents d’Ouest rejoignent Glénat en 1991. Fortes d’un catalogue riche et éclectique elles proposent aux lecteur aussi bien de l’aventure, de l’humour, du fantastique, que de la science-fiction ou des grands classiques pour les adultes comme pour les plus jeunes. 

La parenthèse :

Envie de découvrir le travail de Philippe Charlot et Xavier Fourquemin ? Alors, lancez vous dans la série Le train des orphelins paru  aux éditions Grand Angle ! 

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *