Les guerriers de glace (Estelle Faye)

Un roman accessible et bien ficelé pour faire découvrir aux jeunes lecteurs la littérature fantasy ! 18/20

Le résumé :

Dans le village de Rosheim, Alduin et Léna sont les meilleurs amis du monde. Pourtant tout les sépare : Alduin est le fils du chef ; Léna est la fille de la guérisseuse. Un jour, ils découvrent que les Guerriers de glace, ces êtres cruels qui vivent au-delà des montagnes reviennent au village pour enlever une jeune fille. Alduin surprend une discussion entre villageois : ils sont prêts à sacrifier son amie pour épargner leurs filles. Léna décide de s’enfuir…

La critique :

Les Guerriers de glace immerge le jeune lecteur en plein hiver, au cœur d’un pays montagneux où il fera la rencontre d’Alduin et Léna, deux enfants auxquels il n’aura pas de mal à s’identifier, touchants par l’amitié indéfectible qui les lit malgré leurs différences.

Dans un style accessible, fluide et agréable, Estelle Faye use des principaux codes de la littérature fantasy pour plonger son jeune lectorat dans une intrigue étonnamment bien ficelée, passionnante et pleine de suspense. En effet, il n’aura de cesse de s’interroger sur l’identité des Guerriers de glace et sur leurs motivations. Mais aussi sur le sort réservé aux jeunes femmes enlevées ou encore sur l’identité du jeune soldat. Autant de mystères sur lequel le voile sera progressivement levé et qui maintiendront l’attention des lecteurs jusqu’au dénouement final, auquel ils ne s’attendront certainement pas.

Bien évidemment, la centaine de pages qui constitue ce livre ne permet pas de construire un monde très fouillé. Mais Estelle Faye réussit néanmoins à présenter un univers, simple et convaincant, enveloppé d’une légère aura mystique, qui saura séduire les plus jeunes.
Par ailleurs, l’intrigue sans être d’une grande complexité, permettra pourtant d’aborder des thèmes plutôt difficiles. En effet, la triste histoire du jeune soldat dénoncera, par exemple, les horreurs de la guerre. Quant au comportement des Hommes vis à vis de Léna il mettra en exergue le fait que les êtres humains peuvent parfois être capable du pire lorsqu’ils ont peur ou qu’ils ne comprennent pas quelque chose. En parallèle, et pour contrecarrer cela, elle met en avant les bienfaits de l’amitié et du respect de l’autre malgré ses différences.

En bref, ce petit roman, aux héros attachants et à l’intrigue rythmée et passionnante, qui ose aborder des sujets délicats tels la guerre ou encore l’injustice, apparaît comme une belle entrée en matière pour faire découvrir à nos jeunes lecteurs les littératures de l’imaginaire ! A conseiller dès 7 ans !

L’auteur :

D’abord comédienne et scénariste, Estelle Faye est surtout connue comme écrivaine de nouvelles et de romans de fantasy et de science fiction. Elle a d’ailleurs reçu plusieurs prix. Née en 1979 à Toulouse, Nancy Pena est illustratrice et auteure de bande dessinée.

Le détail :

Les illustrations de Nancy Pena, dans des tons plutôt sombres rehaussées de touches rouges renforcent l’atmosphère particulière de ce roman. Elles proposent une perspective à la fois sombre, fantastique, et parfois même inquiétante.

La parenthèse :

La collection Premiers romans des éditions Nathan s’adresse au jeunes lecteurs dès 7 ans.  Ces petits romans sont réalisés par des auteurs et des illustrateurs reconnus et s’ancrent dans des genres littéraires variés. Ils permettent ainsi aux jeunes lecteurs de progresser en lecture de manière amusante et divertissante.

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *