Les quatre de Baker Street : l’affaire du rideau bleu (Jean-Blaise Djian/Olivier Legrand/David Etien)

Elémentaire mon cher Watson. 16/20

 

Synopsis :

Tout le monde connaît le très célèbre détective : Sherlock Holmes. Mais savez-vous que pour certaines affaires, ce dernier fait appel à trois enfants répondant aux noms de Black Tom, Billy et Charlie ? Lorsque Black Tom décide de rendre visite à Betty la fleuriste dont il est secrètement amoureux, celui-ci assiste purement et simplement à son enlèvement. Le garçon rejoint ses amis pour leur raconter puis, tous trois, décident de prévenir Sherlock Holmes qui s’avère être absent. Les trois amis se mettent donc d’accord : mener l’enquête eux-mêmes, sans l’aide de leur mentor.
 

Extraits:

 
– Hola, messire black tom! Refrénez donc votre ardeur chevaleresque. L’heure est à la réflexion.
 
– Je vous reconnais bien là, mon cher Watson : un optimiste incurable doublé d’un incorrigible romantique…
 

Critique :

 
  Les quatre de Baker Street : l’affaire du rideau bleu c’est l’histoire de quatre gamins des rues, véritables détectives en herbe, qui se retrouvent confrontés à un mystère qu’ils vont devoir résoudre tout seul. Globalement l’histoire est plutôt linéaire mais elle offre un certain nombre de rebondissements plutôt intéressants.

Les scènes d’action s’alternent avec les poursuites et autres bagarres dans les ruelles malfamées de Londres. Étrangement, le célèbre détective Sherlock Holmes ne fait pas partie intégrante de l’histoire, il n’est même pas mis sur le devant de la scène. En réalité, il est simplement évoqué au début de l’album puis représenté sous forme d’ombre dans les dernières planches.

Dans Les quatre de Baker Street : l’affaire du rideau bleu, Sherlock Holmes joue le rôle de personnage secondaire et permet simplement au lecteur de pouvoir bien situer l’histoire dans le temps.

 
Le fait que Sherlock Holmes ne soit pas un héros principal, permet au lecteur de s’attacher plus facilement à cette bande de gamins qui n’ont pas d’autres choix que de compter sur leur courage et leur débrouillardise pour sauver Betty la fleuriste.

De son côté, David Etien a fourni un travail soigné en mettant bien en avant les couleurs. Les décors sont fouillés, travaillés et sont dotés d’une multitude de détails agréables à l’œil. L’alternance des vues (plongée, contre-plongée…) permet un regard dynamique sur les environnements et l’action.
 
Au final Les quatre de Baker Street : l’affaire du rideau bleu est un premier album réussi et plutôt prometteur pour la suite.

 

L’auteur :

 
  Les Quatre de Baker Street est une bande-dessinée dont le scénario est écrit par Jean-Blaise Djian et Olivier Legrand et dont les dessins sont fait par David Etien.

Jean-Blaise Djian (de son vrai nom Mitildjian) est un scénariste de bande-dessinée né en 1953. Après avoir d’abord commencé en tant que compositeur de musique, ce n’est qu’en 1888 que Jean-Blaise Djian se tourne vers le scénario de bande-dessinée grâce à sa rencontre, un an plus tôt, avec Régis Loisel qui lui enseigna les bases du métier. Au fil des années, Jean-Blaise Djian collabora avec de nombreux dessinateurs et scénaristes et publia un grand nombre de bandes-dessinées.

Olivier Legrand est un scénariste de bande-dessinée, auteur de jeux de rôle et professeur de lettres né le 13 mars 1968. L’homme a fait ses premiers pas en tant qu’auteur de jeux de rôle dès 1986 puis, s’est tourné vers le scénario de bande-dessinée en 2004 lorsqu’il fit la connaissance de Jean-Blaise Djian. Tous les deux sont devenus de vrais amis qui collaborent ensemble sur de nombreuses séries de bandes-dessinées dont Les Quatre de Baker Street.

David Etien est un dessinateur coloriste de bande dessinée né en 1981. Il a travaillé sur deux grandes séries : Chito Grant (avec Jean-Blaise Djian) et Les Quatre de Baker Street.

Le détail :

  La particularité de la série Les Quatre de Baker Street est qu’elle met en scène un petit groupe de personnages créé par Arthur Conan Doyle en personne. Ces trois enfants présents notamment dans Les Quatre de Baker Street : l’affaire du rideau bleu prénommés Black Tom, Billie et Charlie ne sont autre que les irréguliers de Baker Street (ou les Francs-tireurs de Baker Street) apparaissant dans Les aventures de Sherlock Holmes. Ces irréguliers de Baker Street ne sont donc pas inconnus des fans d’Arthur Conan Doyle et de Sherlock Holmes.

La parenthèse :

  Les Quatre de Baker Street étant une série puisant directement ses sources dans les histoires de Sherlock Holmes afin de leur rendre hommage, nous vous conseillons donc tout simplement de vous tourner vers les romans d’Arthur Conan Doyle qui vous permettront d’en apprendre davantage sur ces Francs-tireurs de Baker Street. De plus, l’univers de Sherlock Holmes a fait l’objet de nombreuses adaptations en bandes-dessinées ce qui pourra assouvir votre soif de grandes aventures.

MassCritics
L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *