L’incroyable histoire de l’autruche qui voulait apprendre à voler (Katarina Macurovà)

Un défi de taille ! 16/20

Le résumé :

L’incroyable histoire de l’autruche qui voulait apprendre à voler : Ernest, un ourson, a une amie un peu étrange. Joséphine est un oiseau qui ne vole pas ! Mais Joséphine est une autruche, personne ne lui a jamais appris à voler. Alors, Ernest se met en tête de faire voler sa grande amie. Pour commencer, il se documente et donne des cours très théoriques à Joséphine. Elle ne semble pas très réceptive. Alors il se charge de lui enseigner la pratique… Difficile pour lui étant donner que c’est un ourson. Mais il va y mettre les moyens : vole en montgolfière, saut du haut du plongeoir de la piscine, échasses, parachute,… Il ira même jusqu’à l’hypnotiser !

À court d’idée, il se dit que s’ils se renseignaient auprès d’autres oiseaux, ils trouveraient peut-être une solution.

La critique :

  • Une histoire qui pousse à se renseigner sur ce drôle d’animal qu’est l’autruche
  • Des illustrations tout à fait comiques qui nous montrent à quel point Joséphine ne se sent pas vraiment concernée par la question
  • Une histoire dynamique qui pourra tout à fait être comprise sans le texte tant les illustrations sont rythmées
  • Une fin très drôle qui ne laissera aucun répit à cette autruche qui se laisse gentiment mener par son jeune ami
  • Un livre qui parle de persévérance, d’amitié et d’entraide

L’auteure/illustratrice :

Katarina Macurovà est avant tout une illustratrice. Pour réaliser ses croquis, elle s’inspire énormément de ses voyages. C’est ainsi qu’elle a d’ailleurs découvert l’art mural mexicain américain. De l’art qui l’a ensuite beaucoup inspirée car elle a ensuite développé le style 3D low-polygon. Aux éditions Hatier jeunesse, outre L’incroyable histoire de l’autruche qui voulait apprendre à voler, elle a déjà publié un premier album intitulé L’étonnante histoire de la fleur qui ne voulait pas fleurir.

L’éditeur :

Hatier jeunesse nous fait découvrir une histoire pleine de tendresse et d’amitié aux illustrations vives et colorées. Dans le même esprit, vous pouvez aller jeter un œil à notre chronique sur Le secret de Lili.

Public visé :

À partir 3 ans.

MassCritics

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *