Log Horizon (T1) (Mamare Touno)

un univers riche et complexe. 18/20

Résumé :

 
Coincés dans un monde alternatif, entre réalité et jeu vidéo, Shiroe et les autres joueurs prisonniers vont devoir s’organiser afin de retrouver un semblant de vie normale dans ce monde qui est maintenant le leur. Ne sachant ni comment ni pourquoi ils sont arrivés ici, ils vont devoir affronter de nombreux défis pour apprivoiser les codes de ce nouvel univers. Réussiront-ils à vivre tous ensemble dans cette nouvelle réalité ? 
 

Extraits :

 
– Ce n’était pas parce que c’était un jeu que ce monde était dur envers les faibles. C’était déjà le cas dans celui d’où il venait. La donne ne changeait pas. Dans l’autre monde, le racisme et l’esclavage étaient interdits, et pourtant, ils existaient toujours…
L’injustice était universelle. Tohya le savait pertinemment.
 
– Il se sentait perdu. La joie, une certaine anxiété et un vague sentiment d’euphorie se mélangeait en lui, le submergeant avant de disparaître, telle une vague.
Il se sentait prêt à s’insurger contre ce monde.
S’il était condamné à rester ici, il préférait suivre sa propre voie.
 
– Autrement dit, nous avons trente mille personnes…
Il avait sciemment évité de dire « joueurs ».
– … coincées dans un monde où il n’y a aucune forme d’autorité.
 

La critique :

 
  Au vu de ce résumé, Log Horizon n’est pas sans nous rappeler Sword Art Online, un autre light novel d’ailleurs édité par la même maison d’édition en France. Pour autant, passée la trame générale (des joueurs coincés dans un univers alternatif tenant principalement du jeu vidéo), Log Horizon se démarque franchement de SAO.
 
L’histoire nous plonge dans un monde en ruines (Elder Tale) où la nature semble avoir repris ses droits. Tous comme les personnages, nous nageons dans le doute et le mystère, car nous ignorons pourquoi et comment on les à fait atterrir ici et s’ils auront un jour une quelconque possibilité d’en sortir. Une chose est sûre, ici impossible de se libérer, ni même de mourir car le joueur ressuscite inlassablement. Aucune porte de sortie ne leur est promise. Ils n’ont d’autre choix que d’accepter leur triste sort.
Dans ce premier tome, il s’agira donc principalement pour nos héros de se faire à l’idée qu’ils sont piégés dans ce nouveau monde, qu’ils doivent s’y habituer, apprendre à le connaître mais surtout à recréer une société stable et vivable pour tout le monde. Car, bien entendu, dans cette communauté livrée à elle même, sans loi, ni gouvernement, certains montreront les pires travers de l’humanité et bien vite le besoin se fera sentir de rétablir un peu de cohésion, d’ordre et d’espoir dans ce monde nouveau où tout est à bâtir. C’est à partir de là qu’on constate l’importance des guildes, leur implication et leur place dans ce monde. On découvre leur fonctionnement mais aussi leur diversité. Le récit prend alors une nouvelle tournure, mêlant politique, économie et coup de théâtre, lorsque Shiroe, notre héros, décide de faire bouger les choses pour tenter de créer une nouvelle société dans ce monde sauvage et inconnu.
Les autres personnages, aux traits de caractères parfois un peu caricaturaux, n’en sont que plus attachants. Chacun à sa fonction et apporte sa touche personnelle et toujours bienvenu d’humour, de sagesse ou encore d’intelligence… L’univers en lui même est méticuleusement détaillé, et les termes techniques ainsi que les différents éléments propre au jeu très bien expliqués, ce qui rend Log Horizon accessible à tous, même à ceux qui n’y connaissent rien aux jeux vidéos.
Le tout est servi par un scénario riche en suspense et en rebondissements qui nous captive du début à la fin mais aussi par des scènes de combats épiques mêlant magie et combats à l’épée.
Riche de cet univers détaillé, de ces personnages hauts en couleurs et de ses intrigues passionnantes, Log Horizon plaira certainement à ceux déjà convaincu par des titres comme Sword Art Online et bien entendu aux fans de MMORPG, mais aussi aux novices qui souhaiteraient découvrir un nouveau genre de livre.
 

L’auteur :

 
  Mamare Touno est un écrivain japonnais qui a débuté sa carrière sous le pseudonyme Marmalade Sand. C’est en 2011 qu’il débute son travail sur le light novel (roman japonais destiné à un public de jeunes adultes et agrémentées d’illustrations) Log Horizon dont l’écriture est toujours en cours. A ce jour 10 tomes sont parus au Japon.
 

Le détail :

 
  Comme dans tous les light novel le récit est entrecoupés d‘illustrations façon manga qui illustrent certaines scènes en immergeant un peu plus le lecteur dans l’univers crée. Ici, à chaque début de chapitre, nous avons en plus le droit à une présentation des principaux personnages, sous la forme d’une illustration accompagné d’une description détaillant les caractéristiques du joueur et son équipement. Ces détails supplémentaires apportent encore un peu plus de richesse à cet univers et permettent au lecteur de mieux visualiser chacun des personnages.
 

La parenthèse :

 
  Si vous aimez les récits qui allient une intrigue passionnante à un univers de jeu vidéo, nous ne pouvons que vous conseiller Sword Art Online dont nous avons déjà fait mention plus haut. Cette fois vous y suivrez les aventures de Kirito et de ses compagnons, prisonniers eux aussi d’un jeu vidéo. Leur seule chance d’en sortir est de conquérir les 100 étages de cet univers et de vaincre le boss final. Mais, ils devront faire preuve de prudence car le jeu n’en est plus vraiment un et tout game over est dorénavant synonyme de mort réelle…
 
MassCritics
 
L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *