L’Ours et son orchestre (David Litchfield)

L’amitié est rarement un long fleuve tranquille! 20/20

Le résumé :

Depuis que l’Ours fait des concerts, plus personne ne vient écouter Hector jouer du violon. À part son meilleur ami, qui est aussi son plus grand fan : Hugo. Hector tombe peu à peu dans une grande dépression. Il ne veut plus faire de musique et s’enferme chez lui pour dormir la majeure partie du temps.

Il ne voit pas alors son fidèle ami qui s’essaye au violon sur sa terrasse. Hugo apprivoise le violon petit à petit et fini par être admiré par de nombreux voisins. Ses airs sont entraînants et puis, ce n’est pas tous les jours que l’on peut voir un chien jouer du violon ! Hector et Hugo repartent jouer dans les rues et les rôles sont inversés. Hector donne tous ses secrets de violoniste à son ami.

Pour le moment, il joue dans les rues de la ville. Mais un musicien aussi surprenant ne restera pas longtemps dans l’ombre…

La critique :

  • L’illustrateur sait parfaitement jouer avec la lumière et nous éblouit une nouvelle fois avec son talent
  • Une histoire d’amitié qui n’est pas prête de s’arrêter
  • Un texte somptueux
  • Des illustrations qui parlent d’elles-mêmes. L’exemple le plus flagrant est quand Hugo se met à jouer du violon sur la terrasse… Les voisins se bouchent les oreilles, puis sont intrigués et enfin apprécie voire adore la musique du chien
  • Dans cet album, nous retrouvons le célèbre Ours qui jouait du piano

L’auteur/illustrateur :

David Litchfield utilise les techniques traditionnelles et les outils numériques pour créer des atmosphères magiques. Il travaille comme illustrateur pour des magazines, des journaux et des livres. C’est en 2015 que sort son premier album jeunesse : L’Ours qui jouait du piano. Chez Belin jeunesse, il a également publié Le Géant ainsi que Le voyage de Léo.

L’éditeur :

Belin Jeunesse fait partie de Belin Editeur. Pour découvrir la diversité de leur catalogue, n’hésitez pas à aller consulter d’autres albums comme Un jour sur Terre… et alentours, Mes premiers mots du bout des doigts ou encore, Le livre aux petites bêtes.

Public visé :

À partir de 5 ans.

MassCritics

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
 Page Facebook : Masscritics
 Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *