Lucienne ou les millionnaires de la Rondière (Ducoudray et Aris)

Une belle histoire entre souvenirs d’enfance et fiction ! 15/20

Le synopsis :

Lucienne ou les millionnaires de la Rondière : Lucienne vit dans le petit village de La Rondière, aux côté de son mari Georges. Pour tenter d’apaiser le chagrin de la perte de son unique fils, elle parraine des enfants défavorisés dans le monde entier.

Un matin, le facteur lui apporte une lettre lui annonçant qu’elle a gagné le jeu concours organisé par les magasins Outillor. Sa vie va alors s’en trouver bouleversée…

La critique :

Cette histoire, c’est d’abord celle de Lucienne, cette sexagénaire vivant à la campagne, et qui, pour redonner un peu de sens et de gaieté dans sa vie marquée par le deuil de son unique enfant, parraine des enfants défavorisés. Mais c’est aussi celle d’un petit village, où tout le monde se connaît, où sans grande méchanceté les querelles et les commérages vont bon train. Un village hors du temps, qui vit au rythme des tâches quotidiennes et des visites du camion de l’épicier. En somme une histoire qui fleure bon la campagne et les souvenirs d’enfance.

Le dessin d’Aris vient joliment mettre en scène ces personnages ainsi que leur petit village : des personnages  authentiques, drôles et attachants, avec bien sûr au centre de tout ce petit monde, Lucienne, animée par une motivation et une persévérance à tout épreuve. Le tout nous plonge dans une atmosphère toute particulière, un petit écrin de tendresse et de douceur, animé par des souvenirs d’enfance et un récit fictif mais néanmoins crédible qui nous offre une délicieuse chronique rurale.

En bref, une bande dessinée simple mais néanmoins bien sympathique, qui nous offre un moment de lecture divertissant et plein d’émotions. À découvrir !

L’auteur :

Aurélien Ducoudray est un scénariste de bande dessinée français. Photographe de presse, journaliste presse écrite et TV, on lui doit de nombreux documentaires. En 2015, il reçoit le prix Saint Michel du meilleur album francophone au côté d’Anlor pour le second volume d’Amère Russie.

Scénariste et dessinateur de bande dessinée, Gilles Aris a notamment travaillé sur la série Le Vieux Ferrand aux côtés de Christophe Gibelin. Suivront Lune de jour puis Regards croisés.

Le détail :

Comme nous l’explique Aurélien Ducoudray « Dans le récit que vous venez de lire tout est vrai sauf l’histoire ». En effet, s’il a intégré à son récit des personnages qui ont bels et bien existés (ses grands parents et les habitants de La Rondière) le récit est toutefois purement fictif, bien que fortement imprégné de ses souvenirs d’enfance. En fin d’album il nous propose ainsi de découvrir le portrait de Lucienne mais aussi ceux des habitants du petit village qui apparaissent dans l’histoire.

La parenthèse :

Si vous souhaitez découvrir plus largement le travail d’Aurélien Ducoudray alors nous vous conseillons Les lumières de l’aérotrain, toujours aux éditions Bamboo dans la collection Grand Angle.

MassCritics

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *