Marius (Serge Scotto, Éric Stoffel et Sébastien Morice)

Une superbe adaptation! 20/20

Le synopsis:

Marius, qui ne rêve que de voyages, nourrit en secret des sentiments pour la belle Fanny. La jeune fille, qui n’est pas insensible à son charme, va alors essayer d’attirer son attention et d’attiser sa jalousie en se laissant courtiser par Panisse, un homme beaucoup plus âgé, qui est ami avec le père de Marius, César.

La critique :

Cette bande dessinée est une adaptation de l’oeuvre bien connue de Marcel Pagnol. Une adaptation plutôt réussie, il faut bien le dire, puisqu’elle respecte l’originale tout en lui adjoignant un graphisme attrayant et lumineux qui retranscrit parfaitement l’esprit provençal. Les personnages, le ton, les décors, tout y est.

Ainsi, c’est une véritable plongée dans le vieux Marseille qui nous est offerte. Le bar de César, la petite place, les quais, le pont transbordeur, sont autant d’éléments qui nous plonge dans cette ville pleine de charme et de caractère. Les personnages, quant à eux, sont rendus avec fidélité. Aussi truculents qu’attachants ils nous emportent dans des scènes parfois cocasses aux dialogues toujours savoureux.

Le pari est tenu : on replonge avec plaisir dans la première partie de la trilogie marseillaise de Pagnol. Serge Scotto, Éric Stoffel et Sébastien Morice ont réussi à lui insuffler leur propre touches personnelles sans pour autant la dénaturer. Ils nous offrent ici une bande dessinée pleine de charme dont les superbes planches raviront les amateurs du genre. Un agréable moment de lecture à passer aux côtés de ses personnages bien connus, et un excellent moyen de faire découvrir aux plus jeunes un grand classique ! 

L’auteur :

Serge Scotto est un scénariste et dessinateur de bande dessinée qui travaille aussi pour la presse. Il est également romancier et journaliste.

Scénariste de bande dessinée, illustrateur mais également directeur de collection « Plein vol » chez Idées+ Eric Stoffel a également co-scénarisé Oukase chez Grand Angle.

Dessinateur de bande dessinée, Sébastien Morice s’était déjà attelé à une autre adaptation, celle de Boitelle (Guy de Maupassant) : Boitelle et le café des colonies publiée en 2010. En 2015, toujours avec Quellat-Guyot, il publie Facteur pour femmes qui leur vaudra le Grand Prix de la BD bretonne au festival Penn Ar BD de Lorient.

Le détail :

En fin d’ouvrage, un dossier plutôt intéressant nous est proposé sur l’histoire de l’oeuvre et nous éclaire sur le travail de fond réalisé par les scénaristes et le dessinateur.

La parenthèse :

Grand Angle met l’oeuvre de Pagnol à l’honneur dans cette collection qui lui est dédié. Nous avions d’ailleurs déjà pu en découvrir un autre album que nous vous conseillons chaudement : Les Pestiférés.

MassCritics

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *