Max et Alex – Vingt mille aventures sous les mers (Peter Lerangis)

Des aventures improbables ! 18/20

Le résumé :

Max et Alex – Vingt mille aventures sous les mers (Slalom) : Max est un jeune garçon autiste. Il a parfois du mal à communiquer avec son entourage mais il est pourvu d’une intelligence hors-paire ! Quand ses parents lui annoncent qu’ils doivent partir pour s’occuper au mieux du cancer de sa maman, il se sent coupable. Pour qu’il ne reste pas seul, ils lui ont trouvé une drôle de nounou : sa cousine, Alex, qui a trois ans de plus que lui.

Dès que ses parents partent, les ennuis commencent… Les lettres de relance de factures se sont accumulées. Pour en payer quelques-unes, Alex a une idée : vendre tous les objets qui sont stockés au grenier. C’est ainsi qu’ils découvrent une mystérieuse malle contenant un manuscrit de leur ancêtre qui n’est autre que Jules Verne.

Max et Alex se lancent alors dans une aventure qu’ils n’auraient jamais crue possible !

La critique :

L’auteur nous offre deux personnages au caractère bien trempé. Max a une façon bien à lui de décrire ce qu’il ressent. Alex est quant à elle, très impulsive ! L’un est motivé par l’espoir de guérison qu’offre cette aventure pour sa mère. L’autre est portée par la soif d’aventures ainsi que par son objectif d’écrire un livre. Bien que se connaissant très peu, le cousin et la cousine s’adaptent très rapidement au caractère de l’autre.

L’aventure que nous suivons de près reste très étonnante. Tout d’abord, elle est rythmée par des lettres codées de Jules Vernes lui-même. Les obligeant à se lancer dans des déductions qu’eux seuls auraient pu faire. Il les envoie en réalité sur ses traces. Ensuite, les rencontres qu’ils vont faire se révèleront tout de même très dangereuses. Et oui, Max et Alex vont apprendre à leur dépend qu’ils ne sont pas les seuls à chercher le trésor de Jules Verne.

Ce roman saura certainement séduire les fans de Jules Verne puisque tout au long de leur périple, les deux aventuriers vont suivre fidèlement l’intrigue de Vingt mille lieues sous les mers. Certains pourront même anticiper les différentes destinations. Pour ma part, je n’ai lu, je le regrette, aucun des récits de Jules Verne ! Mais j’ai tout de même adoré me plonger dans cette histoire rythmée par de multiples périples.

Finalement, nous nous laissons porter par les deux jeunes protagonistes qui savent résoudre des énigmes mieux que personne et qui contournent ou gravissent les difficultés avec tact et légèreté, malgré l’enjeux incommensurable.

Vous l’aurez compris, j’ai adoré me plonger dans cette aventure et me suis lancée directement dans la lecture du second tome… Alors, je ne peux que vous le recommander !

L’auteur :

Peter Lerangis est un écrivain américain de livres et de romans jeunesse. Il a écrit plusieurs séries comme Watchers, Antartica, Abracadabra, Les 39 clés ou encore Les Sept Merveilles. Au total, il a publié plus de 170 livres vendus à plus de 6 millions d’exemplaires et traduits en 34 langues différentes.

Le détail :

L’auteur nous parle rapidement de la maladie de Max, sans rentrer dans les détails. Finalement, au cours de notre lecture, nous oublions totalement cette spécificité qui est pourtant au cœur de la personnalité du jeune garçon.

La parenthèse :

En lisant ce roman, nous nous plongeons incontestablement dans les récits de Jules Verne. Une façon sympathique de se pencher sur ce grand auteur et qui donnera certainement envie à certains de se lancer dans la lecture de ses œuvres.

MassCritics

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *