Meurtres pour rédemption (Karine Giebel)

Une pépite de noirceur mais aussi de résilience! 19/20

Le synopsis

A vingt ans, Marianne, jeune femme indomptable, vit la triste réalité quotidienne de la prison où, incarcérée pour meurtre, elle n’a aucune perspective de rédemption.

Détenue réputée difficile et très dangereuse, elle subit un régime particulier qui ne fait que l’enfoncer plus loin dans la noirceur de son âme et l’éloigne de tout sentiment. Jusqu’au jour où un gardien pas comme les autres commence à effriter sa carapace et où, pour des raisons assez obscures, une proposition qui pourrait tout changer lui est faite.

La critique

On sent que l’auteure s’est beaucoup documentée et n’a pas ménagé ses efforts pour nous proposer cette brique étonnante et impossible à lâcher dès les premières pages.

La galerie des personnages, écorchés et écorcheurs, est spectaculaire de justesse et de profondeur. On y retrouve le meilleur et le pire de l’homme. C’est beau et douloureux à la fois. Je ne compte plus les instants où j’ai frémis, où j’ai eu mal pour les personnages mais aussi par moment où les larmes me sont montées aux yeux, ce qui ne m’arrive que très rarement en lisant.

Ce roman propose de superbes questionnements sur l’univers carcéral et ses effets à doubles tranchants, sur son organisation bien spécifique et les comportements qu’elle induit chez les personnes incarcérées mais aussi chez les gardiens.

Autre point extrêmement positif, aucune des 989 pages n’est de trop. J’aurais même bien encore prolongé mon chemin avec Marianne de quelques centaines de pages! Vous l’aurez donc compris, pépite de noirceur mais aussi de résilience, ce roman est autant un coup de poing qu’un coup de cœur.

L’auteur

Karine Giebel est une auteure Française. Elle a 47 ans. Proche de ses lecteurs, vous la rencontrerez facilement lors de différents salon littéraire, en France comme en Belgique. J’ai moi-même eu l’occasion de la rencontrer à plusieurs reprises et ne peux que confirmer sa convivialité, sa simplicité mais aussi le réel plaisir qu’elle affiche à rencontrer ses lecteurs. Elle s’inspire des faits divers et de la société actuelle, sans jamais accepter aucune concession à la violence de la réalité mais tout en y glissant sa sensibilité personnelle. Elle a actuellement 10 romans a son actifs et la plupart ont reçus un ou plusieurs prix littéraires et sont traduits dans pas moins de 9 langues.

Le détail

Les narrateurs et personnages principaux changent d’un chapitre à l’autre. Ce style d’écriture permet réellement au lecteur de rentrer encore plus profondément et puissamment dans la tête et le cœur, voir le corps des différents protagonistes. Ce choix est donc parfait car il n’entache en rien le suspense. Au contraire, le fait de donner certains éléments encore inconnus pour les autres personnages entraîne des frissons supplémentaires pour le lecteur.

La parenthèse

Pas encore de proposition d’adaptation à l’écran. Mais l’auteure, ayant le vent en poupe et notamment une série télévisée tirée d’un de ses roman diffusée actuellement sur la télévision française, on ne peut qu’espérer une adaptation prochaine de ce roman noir magistral dont l’intrigue et le scénario est digne des plus grands.

Marie de MassCritics

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *