Misfit City (Smith/Lustgarten/Franquiz)

C’est parti pour une grande aventure! 16/20

Le synopsis :

Lorsque Wylder découvre une carte au trésor vieille de plusieurs siècles, c’est une véritable aventure qui commence. Avec l’aide de ses amies, elle va tenter de percer le mystère qui entoure cette carte léguée au musée de la ville par le capitaine Denby à sa mort.

La critique :

Canon Cove est une petite ville où il ne se passe pas grand-chose, si l’on excepte l’arrivée fréquente de touristes avide de découvrir les lieux du tournage du film culte Les Gloomies. Aussi, Wylder n’a-t-elle plus qu’une envie : quitter le plus vite possible cette ville dont elle n’attend plus rien. La découverte d’une vieille carte au trésor va cependant venir mettre un peu de piquant dans sa vie monotone et sera le point de départ d’une grande aventure.

C’est une bande dessinée pleine de mystères qui nous entraîne ici dans une véritable chasse au trésor que nous propose Smith, Lustgarten et Franquiz. Portée par quatre jeunes filles aux personnalités hétéroclites mais néanmoins complémentaires, on plonge au coeur d’une histoire palpitante dont on essaie, en même temps qu’elles, de démêler les fils. Le scénario et rythmé, bien mené et ne nous laisse pas le temps de nous ennuyer.

En effet, tout les ingrédients sont réunis pour nous entraîner dans une histoire captivante et titiller notre curiosité: une malle au contenu mystérieux, une vielle carte au trésor, une histoire de pirate et de code a déchiffrer, du spiritisme et un duo de méchants sans aucun scrupules… le tout saupoudré d’une bonne dose d’action, d’une touche d’humour et de nombreuses références aux films Les Goonies dont Misfit City est en fait une version féminine moderne. Ceci est d’ailleurs pleinement assumée et n’empêche pas d’introduire dans le récit des thématiques plus actuelles comme le tourisme cinématographique, et son impact sur une ville et sa population, ou encore l’homosexualité. Par ailleurs, le dessin de Franquiz retranscrit parfaitement l’ambiance et donne joliment vie aux héroïnes.

En bref, Misfit City se révèle être une lecture agréable. A conseiller  aux jeunes lecteurs en quête d’aventures et avides de chasses aux trésors!  Mais aussi aux lecteurs plus vieux, nostalgiques des histoires qui ont marqués leur enfance!

L’auteur :

Kirsten Smith est une scénariste et romancière américaine. Elle a notamment co-écrit avec Karen McCullah les films La revanche d’une blonde, Dix bonnes raisons de te larguer mais aussi Super Blonde.

Kurt Lustgarten est un scénariste, réalisateur et producteur de séries et films américains.

Illustratrice indépendante, Naomi Franquiz est une dessinatrice de bande dessinée. Elle a notamment travaille sur Bitch Planet.

Le détail :

Jeune maison d’édition, les éditions Kinaye sont nées en décembre 2017 et publient exclusivement  des BD américaines pour enfants.

La parenthèse :

Si vous souhaitez découvrir d’autres titres de cette maison d’édition nous vous conseillons tout particulièrement Diesel ou encore Jim’s Henson’s – The Storyteller : Sorcières.

MassCritics

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

2 pensées sur “Misfit City (Smith/Lustgarten/Franquiz)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *