Muchachas (Katherine Pancol)

Une histoire simple, avec des protagonistes humbles, sur fond d’intrigues familiales! 15/20

Le synopsis:

On retrouve les personnages de la trilogie des Yeux Jaunes des Crocodiles, en les reprenant là où nous les avions laissés. Hortense et Gary à New York ; Joséphine et Philippe, entre Paris et Londres ; mais aussi d’autres personnages, comme Stella, apportant de nouvelles intrigues. Les femmes sont une fois de plus à l’honneur, et se battent contre la vie qui les met à l’épreuve : l’ambitieuse Hortense, tourmentée par la réussite de sa carrière dans la mode ; Stella, qui tente de se protéger de ses démons du passé ; et Joséphine, tiraillée entre son grand amour et sa fille Zoé.

La critique

Les fidèles lecteurs de Katherine Pancol ne sont pas perdus dans ce premier tome de la série Muchachas, puisque les personnages principaux de la précédente trilogie sont de nouveaux présents. C’est d’ailleurs avec plaisir que l’on découvre la suite de leurs aventures. De plus, la construction du roman reste la même : un chapitre est consacré à l’histoire de chaque personnage. Muchachas apparaît donc comme une suite à la trilogie précédente, avec l’évolution de Joséphine et Hortense par exemple, et la présence de nouveaux personnages donne de la fraîcheur à ce roman.

A première vue, les différentes histoires ne semblent n’avoir rien en commun, mais les destins de ces personnages finissent par se croiser. Ce qui m’a plu c’est que l’auteur laissent quelques indices au fil des pages jusqu’au dénouement de l’intrigue, incitant le lecteur à s’interroger en même temps que les protagonistes sur le cours de l’histoire.

Muchachas reste cependant différent de la série des Yeux Jaunes des Crocodiles, notamment par le fait que d’autres thèmes sont abordés. En effet, la question des femmes battues est très présente dans l’histoire bouleversante de Stella. Ce passage du livre m’a particulièrement émue, puisque que comme Stella, je me suis sentie impuissante face à la détresse de sa mère. Dans ce roman radicalement féminin, la présence des hommes se fait à la fois rassurante et angoissante, apportant un nouveau flot d’émotions au lecteur.

En revanche, l’histoire concernant Gary et Hortense qui ouvre le roman, ne m’a pas parue intéressante par rapport à l’intrigue. Le fait qu’il n’y ait pas vraiment de suite à cette histoire m’a laissé quelque peu sur ma faim. De plus, je trouve qu’elle se détache trop du reste du roman. Je me suis donc posé la question de sa place dans ce premier tome. Est-ce pour maintenir le lecteur en haleine car la suite se trouve dans le tome 2?

En conclusion, celles et ceux qui ont aimé la trilogie des Yeux Jaunes des Crocodiles raffoleront du premier tome de Muchachas. Ça reste une chronique de la vie quotidienne, où la destinée des différents personnages est racontée sans artifices. Une histoire simple, avec des protagonistes humbles, sur fond d’intrigues familiales.

L’auteur

Après avoir été journaliste, la romancière française, Katherine Pancol, se fait un nom dans le milieu littéraire avec son premier livre Moi d’abord en 1979. Son succès se prolongera par la suite avec plusieurs romans. Mais c’est en écrivant Les Yeux Jaunes des Crocodiles en 2006, que Katherine Pancol connaît un réel triomphe. Une nouvelle trilogie intitulée Muchachas (Le livre de poche) voit le jour avec la parution en 2014 des trois livres qui la composent.

Le détail

Une note de l’auteure à la fin du livre indique comment Katherine Pancol a eu l’idée d’écrire ce roman. J’ai vraiment apprécié cette attention, car ça permet de voir le cheminement que fait l’auteure pour aboutir à ce roman. Et en lisant un livre, il est toujours intéressant de savoir comment l’écrivain a eu l’idée de le rédiger.

La parenthèse

Il est cependant nécessaire d’avoir lu les livres de la trilogie des Yeux Jaunes des Crocodiles. En effet, l’auteure fait quelques références à certains épisodes des précédents romans. En particulier pour Les Ecureuils de Central Park sont tristes le lundi.

MassCritics

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *