N’oublie pas de penser à demain (Siobhan Curham)

Une histoire pleine d’espoir et d’humanisme ! 18/20

Synopsis :

N’oublie pas de penser à demain : Stevie, jeune adolescente, doit se battre contre la dépression de sa mère. Hafiz, quand à lui, a fui son pays en guerre. Lorsqu’ils se rencontrent, une amitié forte va les lier. Ils vont s’aider mutuellement face aux divers problèmes qui se présentent à eux. Quand deux personnes très différentes nouent un lien si fort, rien ne peut les arrêter,

Ensemble, ils vont retrouver l’insouciance qui manquait à leur vie.

Critique :

Dans la petite ville de Lewes, en Angleterre, Stevie doit faire face à de nombreux problèmes d’adulte alors qu’elle n’a que 14 ans. Sa mère, n’étant plus en mesure de travailler à cause de sa sévère dépression, s’est repliée sur elle-même et ne contrôle plus rien. Stevie doit alors se trouver de petits jobs afin de pouvoir faire quelques courses et aider à payer les factures. Sa vie au lycée n’est pas simple non plus. Elle est ce que l’on peut appeler une outsiders, elle est rejetée et ne veut pas se faire d’amis non plus. Les filles de sa classe se moquent d’elle, et personne ne lui parle. Au travers du personnage de Stevie, l’auteure évoque les thèmes de la pauvreté, de la non-intégration scolaire et de la vie en communauté avec une personne malade.

De l’autre côté, nous avons Hafiz. C’est un jeune réfugié arrivé en Angleterre chez sa tante et son oncle après 2 ans d’exil. Il a du fuir la guerre en Syrie, et se séparer de sa famille et de ses amis. Quand il arrive dans le lycée, il se sent vite exclu et pas à sa place. Il ressent vite le fait qu’il apparaisse comme un étranger, un exilé. L’intégration est difficile, mais lorsqu’il rencontre Stevie, sa perception change. Elle sera son alliée, sa seule vraie amie dans ce lycée. En dehors des cours, sa vie se résume à s’inquiéter pour tout ceux restés en Syrie et aider son oncle au Refuge du Bord de Mer afin d’aider d’autres personnes réfugiées se trouvant loin de leurs pays.

Beaucoup de thèmes forts sont abordés dans ce roman : la pauvreté, la dépression, la situation des personnes réfugiées, les migrants, l’exclusion à l’école à cause de la différence. C’est une œuvre très forte, elle véhicule énormément de valeurs : on y découvre un humanisme très fort et un message promouvant une cohésion dans la société et une meilleure compréhension entre les peuples. L’incompréhension des élèves envers la situation d’Hafiz est un fait très fréquent dans notre société actuelle. C’est une cause qui soulève beaucoup de question et évoque la peur de l’inconnu. Amener ce thème par le destin d’un adolescent permet aux plus jeunes de se poser les bonnes questions et de chercher à comprendre et non de fuir ces personnes.

Ce roman à double voix se lit très facilement, l’auteure à une écriture fluide et légère qui permet une lucidité sur des thèmes de société actuels et modernes.

Si vous cherchez un roman contemporain avec des thèmes forts, et une amitié que rien n’arrête ; alors je vous conseille N’oublie pas de penser à demain ! Vous ne pourrez que vous attachez aux divers personnages et être bouleversé(e) par l’histoire d’Hafiz. Malgré que le public visé soit les adolescents, c’est un roman qui parlera autant aux plus jeunes qu’aux adultes.

L’auteur :

Siobhan Curham est une écrivaine et une journaliste « freelance ». Elle vit à Londres et est très active sur les réseaux sociaux. Elle écrit aussi sous le pseudonyme de Melody James et est l’auteure de la série Les filles de Brick Lane publiée en 2017. Nombreux de ses romans se rapportent au genre Young Adult, comme La rubrique du cœur de Jessica Jupiter publié en 2013 chez les éditions de la Martinière. Son roman N’oublie pas de penser à demain est sorti le 08/05/2019 en France chez les éditions Flammarion Jeunesse.

Le détail :

Au travers de ce roman, on comprend vite que la musique est très importante dans la vie de Stevie. Au fil des pages, on y découvre une playlist pour divers moments de la vie, ou bien par rapport à certaines situations comme « une chanson pour se rassurer quand tout va mal » ou bien « une chanson pour réviser ses examens ». Je trouve ça très original de la part de l’auteure d’avoir intégrer une partie de cette playlist à la fin de l’œuvre. Ça permet de rajouter une certaine musicalité et parfois de mieux comprendre ce que ressent la jeune guitariste.

La parenthèse :

Si vous souhaitez découvrir d’autres œuvres dans le même genre de N’oublie pas de penser à demain ; je vous conseille Le Jazz de la Vie. Je ne cesserai de le partager autour de moi ! C’est un roman vraiment touchant mettant en avant la passion de la musique, mais l’auteure aborde aussi le thème du rejet par rapport aux origines du personnage.

« Nos esprits ne sont pas faits de poussières d’étoiles, ils sont faits de nos pensées et de nos histoires. »

« On devrait se servir de nos cœurs en guise de GPS. »

Page 62

MassCritics – Justine

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
  Page Facebook : Masscritics
 Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *