Oraisons – L’Intégrale (Samantha Bailly)

Un univers riche et complexe malheureusement mal exploité. 11/20

Synopsis :

La plus jeune des filles Manérian, grande famille d’oraisonniers, a été assassinée. Tout porte à croire que ce meurtre affreux est l’oeuvre des Clans, de dangereux rebelles, fervents opposants d’Helderion. Aileen, sa soeur, prête à tout pour la venger se lance alors dans une enquête pour tenter de découvrir la vérité sur cette sombre histoire. Noony, leur plus grande soeur va quant à elle, tenter par tous les moyens d’éviter une guerre entre Helderion et les Terres Impies. Au fil de leur périple et de leurs investigations les deux jeunes filles découvriront bien vite qu’on ne leur à pas tout dit et devront remettre en question ce qu’elles ont toujours considéré comme une vérité absolue.

La critique :

Avec Oraisons, Samantha Bailly nous offre un univers riche et complexe. Au côté d’Aileen et de Noony nous découvrons Helderion mais aussi Thyrane et les Terres Impies, chaque terre offrant chacune son lot de paysages en tout genre, ses lieux sacrés et parfois emplis d’une certaine magie, et ses villes atypiques. Sur leur route, les deux jeunes filles croiseront le chemin de nombreux personnages, amis ou ennemis, possédant pour la plupart une touche d’originalité et une histoire propre ainsi que quelques créatures pour le moins étranges. De plus, le thème de la religion, au cœur du roman avec l’Astracisme ajoute encore à la richesse de ce monde fantastique.

Pour autant, si l’univers dépeint est intéressant, on a beaucoup de mal à se plonger dans cette histoire, car finalement les diverses intrigues qui s’entremêlent ne laissent que bien peu de place au suspense. Dommage, car la construction du roman aurait pu être intéressante si elle avait été mieux exploitée. A côté de cela, on ne s’attache pas vraiment aux personnages ; leurs décisions et leur comportement parfois étonnant vis à vis de leur situation paraissent parfois carrément invraisemblable. Finalement on suit leur pérégrinations de façon plutôt détachée, n’accordant que bien peu d’importance à ce qui pourrait leur arriver.

Ajoutez à cela, le style simpliste et sans réel saveur de l’auteur ainsi que des raccourcis trop faciles et vous obtiendrez une lecture laborieuse et pas franchement passionnante. Encore une fois dommage que l’intrigue et le style ne soit pas à la hauteur du monde créé et qui aurait pu, quant à lui, offrir de belles perspectives.

L’auteur :

Né le 16 novembre 1988, Samantha Bailly est une écrivaine française. Après des études de littérature comparée et de lettres appliquées aux techniques éditoriales et à la rédaction professionnelle, elle travaille un temps au sein de la société de jeux vidéo Ubisoft. Elle vit aujourd’hui à Paris et se consacre pleinement à son travail d’écrivain. Son premier roman, La langue du silence, à reçu le Prix Imaginales des lycéens 2011 ainsi que le prix Jeunesse Marais Page 2011.

Le détail :

Chaque début de chapitre est introduit par des extraits de livres, recueils de poèmes,encyclopédies, notes personnelles… qui éclairent le lecteur sur certains aspect de l’intrigue ou de l’univers crée par l’auteure. Outre cet aspect pratique ils démontrent une volonté d’apporter de la crédibilité à ce monde en apportant des détails qui l’enrichisse encore davantage. Le lecteur peut ainsi s’immerger dans cet univers très fouillé.

La parenthèse :

Vous aimez les épopées ? Les univers fantastiques travaillées ? Alors nous vous conseillons A la croisée des Mondes de Philip Pullman qui mêle un univers riche et complexe à une histoire passionnante tout en abordant des thèmes touchant à la science et à la religion. Suivez Lyra dans son voyage périlleux vers le Nord dans une quête initiatique mémorable et découvrez avec elle la vérité sur la Poussière.

MassCritics
L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *