Oxygène (M.J. Arlidge)

Où l’étau se resserre autour d’Helen Grace… 14/20

Le synopsis:

Le meilleur commandant de police de Southampton : Helen Grace

Une boîte de nuit sadomasochiste : Le Cachot

Un cadavre, retrouvé étouffé lors d’une pratique sexuelle extrême : Jake Elder

Le hic, Helen connaît Jake, le connaît même intimement, en tant que dominateur…Pourtant, elle choisit de taire ses relations et décide de mener l’enquête avec son équipe de charme et de choc dont elle doit gérer les querelles d’ego : les deux capitaines Charlie et Sanderson, en pleine compétition intestine.

Quand une seconde victime est découverte, Max Paine, un autre dominateur d’Helen, l’étau se resserre autour d’elle. Surtout, qu’une troisième victime est découverte, une femme, prénommée Angélique, qu’Helen a aussi fréquentée comme compagne de ses jeux sexuels.

Et si Helen était la véritable cible du criminel ? Va-t-elle être contrainte à révéler ses démons pour appréhender le meurtrier quitte à y laisser sa carrière ?

La critique

De prime abord, je suis entrée lentement dans Oxygène, la cinquième enquête menée par Helen Grace, une détective aux mœurs musclées et dérangeantes, sûrement freinée par de nombreuses allusions aux autres tomes précédents que je n’ai pas eu loisir de lire. Mais, le style de M.J. Alridge privilégiant les chapitres courts, au rythme effréné et martelé sur les pas de son enquêtrice préférée, a eu raison de mon intérêt. Ainsi, passé les 50 premières pages, il m’a été impossible de ne pas accrocher à l’histoire et aux personnages féminins qui la composent. Ici, l’accent est mis sur la psychologie des héroïnes et notamment du commandant Grace. Le suspense, quant à lui, devient omniprésent au fur et à mesure de la lecture et des arrestations de suspects qui se succèdent.

De plus, la particularité d’avoir plébiscité le milieu du BDSM pour « Bondage, Discipline et Sado Masochisme » comme terrain de jeux et de morts, apporte une touche d’originalité à ce thriller qui n’a pas été pour me déplaire. En effet, M.J. Arlidge a un net penchant pour les ambiances un peu sombres, à la lisière du glauque avec son personnage central particulièrement complexe et névrosé. Et ce n’est pas Oxygène, le 5ème tome des aventures d’Helen Grace qui va changer la donne, car cette dernière se retrouve confrontée à ses zones d’ombres du passé et du présent, face à un dilemme : elle doit arrêter un meurtrier insaisissable et éviter une dénonciation de ses pratiques déviantes.

En outre, même si l’auteur a tendance à en rajouter un peu dans le sordide et la complaisance, l’intrigue reste suffisamment addictive et le personnage d’Helen Grace suffisamment complexe et nuancé pour rendre la lecture tout à fait plaisante…de là à attendre impatiemment le 6ème tome que le dénouement, à la cliffhanger laisse augurer…je vous en laisse juge !

Ce qui est certain c’est que M.J. Arlidge avec son Oxgène ravira les fans des enquêtes d’Helen Grace. 

L’auteur:

Né le 10 octobre 1974 à Londres,  Matthew J. Arlidge est auteur de roman policer.
Diplômé en littérature anglaise de St John’s College à Cambridge il a travaillé pour la télévision britannique pendant quinze ans. Il a également dirigé une maison de production indépendante, qui a permis à plusieurs séries policières de voir le jour. Après
Am Stram Gram, Il court, il court, le furet, La Maison de poupée et Au feu, les pompierstous publiés aux Editions les EscalesOxygène est son cinquième roman à paraître en France.

Le détail:

Cette intrigue se base dans le milieu du bondage et des pratiques sexuelles extrêmes. L’auteur, adepte des atmosphères glauques, s’amuse ici à le décrire sans, bien entendu, entrer dans le détail cru.

La parenthèse:

Si vous avez apprécié La Terre des morts de Jean-Christophe Grangé, si vous goûtez les romans noirs à suspense et si, en plus, vous êtes fans d’Helen Grace, vous aimerez Oxygène, le dernier opus de M.J. Arlidge.

Murielle Trouve pour MassCritics

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *