Palmir (Gilles Baum)

Une épreuve et un courage qui seront certainement récompensé. 18/20

Le résumé :

Palmir est un dragonneau. Face à une situation qui semble invivable, le petit dragon va prendre sa valise… Elle est totalement vide ! Que cherche-t-il à mettre dedans ? Suivons-le, nous le découvrirons peut-être. A chaque fois que nous tournons une page, nous pouvons observer le jeune Palmir, continuer son périple. Sa valise a de multiples utilités : elle lui permet d’essayer de voler, de se protéger aussi bien de la pluie que du soleil, elle lui sert de luge, de deltaplane, de cachette, de marchepied, d’abri…

Mais où va se dragonneau ? Il semble si déterminé… Au péril, parfois, de sa vie.

La critique :

  • Un double sens de lecture: Palmir peut avoir un côté très drôle pour les enfants, un peu comme à quelqu’un à qui il arrive une multitude de gags.Cet album peut également avoir un côté plus tragique (pour les adultes) : le dragonneau fuit une situation terrible

  • Des illustrations toujours aussi adorables et sobres d’Amandine Piu

  • Un dégradé de couleur qui passe du sombre en début d’ouvrage (additionné de la violence du rouge) aux douces couleurs de l’arc-en-ciel en fin d’album

  • Un doux réconfort : Palmir, dans son malheur, n’est jamais seul. Il peut compter sur l’aide et le soutient de nombreuses personnes (qui sont ici représentées par des oiseaux)

  • Un texte épuré

  • Un sujet malheureusement d’actualité

L’illustratrice :

Amandine Piu est une illustratrice jeunesse qui a un style très reconnaissable. Ses univers sont souvent tendres et poétiques. Pour preuve Wahiohio – Quel est ce cri bizarre et Suzon à la mer.

L’auteur :

Gilles Baum est enseignant et écrivain pour les enfants. Il a déjà écrit plus d’une quinzaine d’album jeunesse dont : D’entre les ogres, Le Baron bleu, Un mur sur une poule.

L’éditeur :

Amaterra est une maison d’édition qui vise à intriguer les jeunes lecteurs. Avec cet album, le lecteur pourra appréhender de différentes manières l’histoire et ainsi, faire fonctionner son imagination et sa propre critique.

Public visé :

À partir de 4 ans.

MassCritics

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
 Page Facebook : Masscritics
 Page Instagram : Masscritics

2 pensées sur “Palmir (Gilles Baum)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *