Petits meurtres en héritage (Hannah Dennison)

Quand héritage rime avec meurtres et secrets de famille… 15/20

Le synopsis :

Quand une Londonienne débarque dans un trou perdu et qui plus est, en ruines, et que cette bicoque qui prend l’eau et menace de s’effondrer vient d’être achetée par sa propre mère, récemment veuve, évidemment cela donne quelques scènes disons, rocambolesques, caricaturales et fleurant bon la campagne profonde anglaise du Devon.

Mais quand ladite Londonienne, antiquaire et ex vedette télévisée, se retrouve avec une mère qui lui a bien caché son jeu pendant toutes les années passées, amochée par la convoitise du voisin, à devoir éviter les trous du plancher ou les cavités du terrain et à se méfier de la communauté des Honeychurch, les propriétaires du domaine où aristocrates fantasques et domestiques non moins curieux se côtoient allègrement, cela se corse !

Et que dire de la disparition de la nurse russe et de l’inévitable cadavre de la gouvernante qui viennent agrémenter le séjour…et les secrets de famille à la sauce British…

La critique :

Ce premier volume d’une saga qui se déroule dans le domaine de Honeychurch, quelque part au fin fond du Devon, mêle enquête policière et caractère historique, à la Barnaby ou à la Agatha Raisin. Contre toute attente, je l’ai lu d’une traite. Le style de Hannah Dennison est dynamique, agréable et fluide, les dialogues sont nombreux et savoureux, à l’humour so British.

Le personnage principal, Kat Stanford, ex vedette de télévision, est très contemporain. La trentaine, citadine jusqu’au bout des ongles, elle est la maîtresse d’un autre animateur TV dont la femme est journaliste pour la presse à scandale. J’ai fort apprécié de voir cette jeune femme, qui a tout planifié au carré, apprendre que sa mère, veuve de peu, a vendu la maison familiale pour une bâtisse qui tombe en ruine au fin fond de la campagne anglaise. On déguste son côté citadin qui fait tâche dans le paysage, les rebondissements pendant son voyage.

Là, elle découvre que sa mère, Iris Stanford, n’est autre que la célèbre Krystall Storm, auteur de romans érotiques à succès qui s’accordent étrangement avec la généalogie des Honeychurch… Pourquoi donc un tel intérêt pour cette famille ? Kat, qui dénigre un peu ce genre de littérature, va aller de surprise en surprise avec une mère qu’elle croyait bien connaitre. Quoiqu’il en soit, ce sont deux femmes, au caractère bien trempé, fortes et indépendantes, auxquelles on s’identifie et s’attache.

Petits meurtres en héritage est un roman au style enlevé et enjoué, aux situations loufoques. Une comédie policière mettant en scène une famille de la noblesse locale. Notamment lady Edith, comtesse douairière, amie avec la famille royale et leurs employés qui cachent pour certains, bien des secrets… Surtout, William, l’homme à tout faire du domaine, une force herculéenne, une virilité qui plaît à ces dames…

La série Mystères à Honeychurch  comporte tous les ingrédients nécessaires, à savoir un cadre cosy, très anglais, une bonne enquête, un meurtre à élucider, du suspense, de l’humour, des personnages sympathiques et hauts en couleur, des secrets et des rebondissements savamment distillés.

Pour ma part, je ne vais pas tarder à lire la suite des aventures de Kat Stanford…

L’auteur :

Hannah Dennison a quitté l’Angleterre, avec sa fille, pour se consacrer à l’écriture de scénarios à Los Angeles. Entre-temps, elle a travaillé comme journaliste, hôtesse de l’air, rédactrice d’avis de décès. Elle a enseigné l’écriture de roman policier à l’Université de Californie à Los Angeles (UCLA) et a travaillé pour une agence de publicité de la côte Ouest. Elle a vécu à Portland, en Oregon, et a été membre du conseil d’administration de Mystery Writers of America, de 2016 à 2018. Après vingt-cinq ans passés aux États-Unis, elle est finalement retournée dans le Devon. Toutes ses séries se déroulent dans le West Country, en Angleterre, où elle vit.

Son site : https://www.hannahdennison.com/ Twitter : https://twitter.com/HannahLDennison Chaîne YouTube : https://www.youtube.com/channel/UCn_sHk_sVxNsdi7iO7LeRCQ

Le détail:

Hannah Dennison est l’auteur de la série Les mystères de Honeychurch (City éditions). Le premier tome les Petits meurtres en héritage (2014), est suivi de Un meurtre peut en cacher un autre (2015). Suivront ensuite Un bal de tueur à Honeychurch (2016) et Murderer Mayem at Honeychurch Hall (2017). Dangerous Deception at Honeychurch Hall, le cinquième tome, a été publié en 2018. Hannah Dennison veut mettre en valeur la gloire qui se fanait dans les grandes maisons anciennes.  Ainsi que la difficulté de les maintenir à flot. La série explore également les subtilités des relations mère-fille.

La parenthèse:

Si, comme moi, vous aimez les ambiances de campagne anglaise, l’humour british un peu décalé et les enquêtes policières à la Agatha Raisin de M.C Beaton, cette toute nouvelle série signée Hannah Dennison a de grandes chances de vous plaire aussi…

Murielle Trouve de MassCritics

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *