Ragna Crimson (Daiki Kobayashi)

Plongez dans un univers sombre infesté de dragons ! 16/20

Le synopsis :

Ragna fait équipe avec Léonica, une jeune fille plutôt douée dans son domaine puisqu’elle peut se vanter d’avoir abattue bien plus de dragons que la plupart des autres chasseurs. Si Ragna ne possède pas d’aussi grand talents il est cependant prêt à tout pour Léonica et n’a qu’un seul désir : rester pour toujours à ses côtés. Mais le destin va en décider autrement, et le jeune homme va se retrouver entraîné dans une quête dangereuse aux côté de Crimson avec lequel il n’aura d’autre choix que de s’allier.

La critique :

Préparez-vous pour une plongée dans un univers sombre et violent, infesté de dragons. Vous y ferez la rencontre de Ragna, un jeune homme qui assiste Léonica, une chasseuse hors pair, dans des combats contre ces créatures qui ne craignent rien si ce n’est l’argent et la lumière du soleil. Ragna est prêt à tout pour Léonica mais il ne possède pourtant pas d’aussi grands talents qu’elle. De plus, son passé semble avoir été plutôt sombre, marqué par la violence. Car où qu’il aille il attire les dragons, telle une malédiction qui le condamne à perdre tout ceux qu’il aime.

Mais un rêve prémonitoire va tout changer, et de fil en aiguille la situation va finalement se retourner, faisant de Ragna un être puissant, plus puissant que Léonica et même plus puissant que n’importe qu’elle chasseur de dragons. Cela marquera un véritable tournant dans l’histoire et le mènera à la rencontre de Crimson, être énigmatique qui nous permettra d’en apprendre davantage sur les dragons. Cette rencontre et l’alliance qui en découlera sera d’ailleurs le point d’ancrage de la quête du jeune homme.

Les différent événements s’enchaînent ainsi très rapidement ce qui nous donne un manga rythmé et captivant. Si l’on ne sait pas vraiment à quoi s’attendre dans les premières pages, on découvre brutalement les véritables enjeux et surtout le but de Ragna. L’intrigue s’étoffant sur les dernières pages, apparaît ainsi plus subtile qu’il n’y paraît au premier abord et promet encore beaucoup d’action et de rebondissements pour la suite.

Le dessin, quant à lui, est dynamique et expressif. Il offre pas mal de détails, sans toutefois perdre en lisibilité. La lecture reste ainsi agréable tout en nous immergeant bien dans cet univers peuplé de dragons tous plus impressionnant les uns que les autres.

Au final, ce manga offre une lecture agréable et captivante. Il sera toutefois intéressant de voir comment les personnages et l’intrigue évolueront dans les prochains tomes, pour pouvoir se faire une idée plus pertinente à son sujet. Car si ce premier volume est prometteur pour la suite, on espère cependant que les personnages gagneront en profondeur et que l’intrigue ne se réduira pas qu’à une succession de combats contre des dragons toujours plus puissants.

L’auteur :

Scénariste et dessinateur japonais, Daiki Kobayashi est l’auteur de deux autres séries chez Square Enix : Skyblue et Satsui no Senki.

Le détail :

La série compte actuellement 6 volumes dont 5 paru en France aux éditions Kana dans la collection Dark Kana. Destiné à un public plus âgé, cette collection propose des aventures pour les lecteurs matures, des thrillers et des enquêtes policières plus complexes. On y retrouve des titres bien connus tels Death Note ou encore Black Butler.

La parenthèse :

Si vous êtes tenté par Ragna Crimson vous pourriez aussi apprécier, dans un style un peu différent, Breath of fire IV.

MassCritics

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
 Page Facebook : Masscritics
 Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *