Silver, Livre deux (Kerstin Gier)

Un monde onirique toujours aussi fascinant! 15/20

Le synopsis :

Maintenant qu’Annabelle a été mise hors d’état de nuire, tout les problèmes de Liv semble s’être envolé. Mais c’est sans compter Secrecy et ses potins, les soudaines crises de somnambulisme de Mia et cette présence inquiétante qui rode dans le couloir des rêves….

La critique :

Au côté de Liv nous plongeons de nouveaux en plein rêve et retrouvons le couloir labyrinthique parsemé de portes. Là encore, le danger rôde sous la forme d’une présence d’abord invisible mais pourtant bel et bien perceptible par notre héroïne. Car si Grayson semble avoir abandonner l’idée de se promener hors de ses propres rêves, Liv et Henri prennent plaisir à s’y retrouver malgré tout ce qui s’est passé avec Anabelle. Celle-ci est d’ailleurs maintenant interné et semble donc ne plus pouvoir nuire à personne d’autant que sa porte à maintenant disparu…

Pourtant, un nouveau problème vient perturber Liv : sa petite sœur Mia est somnambule et durant ses crises met sa vie en danger. Même si la jeune fille se refuse au départ à faire le lien avec sa propre histoire, elle doit bien finir par admettre que tout cela constitue bien plus qu’une coïncidence. De fait, quelqu’un semble vraisemblablement intervenir dans les rêves de Mia pour la manipuler… S’ensuit alors la mise en place d’une protection physique et psychique afin de percer au grand jour le fauteur de trouble….

Parallèlement à cette énigme, ce second volet est l’occasion d’en apprendre davantage sur un personnage que l’on affectionne : Henry. Car tout comme Liv nous ne savons que bien peu de choses sur lui. Agacé d’être tenu à l’écart de la famille de son petit ami, notre héroïne commence à se poser bien des questions. En effet, elle se rend compte qu’Henry sait bien plus de chose sur elle qu’elle sur lui. Curieuse d’en apprendre davantage sur celui qu’elle aime elle va alors aller trop loin. Prise à son propre jeu, elle va alors découvrir des choses qu’elle aurait préféré ne pas voir. L’amour qui lie les deux jeunes gens sera-t-il assez fort pour surmonter les obstacles qui entravent leur route ?

En bref, ce second tome nous plonge là encore dans un monde onirique fascinant où l’on sent bel et bien le danger sans pour autant pouvoir déterminer d’où il vient. Bien qu’on se doute où l’auteur va nous mener on se demande comment elle va finalement réussir à aboutir à la conclusion attendue. L’ensemble forme un roman agréable et qui se lit plutôt vite. En effet, même si Silver ne brille pas par sa complexité ou par la profondeur de ses personnages, l’originalité du thème abordé saura toujours captivé le lecteur. Un bon moment de lecture donc, sans prise de tête !

L’auteur :

Kerstin Gier est une auteure allemande née en 1966 à Bergisch Gladbach. Très populaire, dans son pays, elle écrit principalement des romans fantastiques destinés aux adolescents et aux jeunes adultes. Elle s’est fait connaître en France grâce à la Trilogie des Gemmes. Le premier tome, Rouge Rubis (Milan) a d’ailleurs été adapté au cinéma.

Le détail :

Comme dans le premier tome, Secrecy intervient régulièrement tout au long du livre à travers son blog à potins. De plus en plus médisante, elle semble très bien informée. En effet, elle vise à plusieurs reprise Liv en révélant ses secrets les plus intimes.  Secrecy semble donc détenir des informations connu de très peu de personnes. Ce qui amène Liv à soupçonner ses propres amis. Et si, celui ou celle qui se cache derrière le blog à potins se trouvait dans son entourage proche ?

La parenthèse :

Vous souhaitez découvrir d’autres romans qui s’articulent autour du thème des rêves ? Alors nous vous conseillons Wake de Lisa McMann. Il vous plongera dans l’histoire de Janie Hannagan, une jeune fille qui se retrouve entraînée dans les songes de ceux qui s’endorment près d’elle…

MassCritics

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *