Silver, Livre premier (Kerstin Gier)

Un univers onirique mystérieux et envoûtant! 15/20

Le synopsis:

Une fois de plus, Liv et sa sœur Mia doivent déménager. Cette fois, elle quittent la Suisse pour s’installer chez le nouveau compagnon de leur mère. Ce dernier à déjà des enfants, dont Grayson, un garçon populaire du lycée. Très vite, Liv va se rendre compte que celui-ci cache un secret. En effet, quelques mois plus tôt, le jour de Halloween, Grayson et ses amis se sont livrés à un jeu quelque peu particulier… Ils ont invoqués un démon. Seulement, ils ne s’attendaient pas à ce que leur petit jeu ai de telles répercussions…

La critique :

Silver à été pour moi une réelle surprise. Je m’attendais à une histoire dégoulinante de romantisme sur fond d’histoire fantastique avec tous les clichés habituels… En bref, le genre d’histoire vue et revue que l’on sert depuis quelque temps aux adolescentes. Bon, je dois dire que l’on en n’est pas tombé bien loin : il faut tout de même respecter les codes du genre et je vous rassure mesdemoiselles, les mecs canons seront de la partie (ainsi que le romantisme d’ailleurs).

Ce qui m’a réellement plu en revanche, c’est la nouveauté quant au thème abordé : les rêves. Kerstin Gier nous plonge dans un univers onirique des plus mystérieux et envoûtant. Un univers dans lequel Liv, notre héroïne et ces charmants jeunes hommes dont je vous ai touché un mot plus haut, peuvent parcourir les rêves d’autrui. Bien entendu, on se doute que derrière tout ça, se cache quelque chose de louche et on se demande à quel moment le rêve va finir en cauchemar. D’ailleurs, l’auteur réussit un beau tour, nous bernant royalement quant à la source réelle du danger qui menace nos jeunes amis. Personnellement je ne m’attendais pas du tout à une telle fin.

Outre le thème abordé, l’autre point positif de Silver est sa construction. En effet, le récit, à la première personne, est rondement mené et permet au lecteur de ressentir une certaine empathie pour l’héroïne. Les chapitres sont courts, rythmés, bien structurés et l’action arrive toujours au bon moment. On ne s’ennuie pas un seul instant et on arrive très vite à bout de ce petit roman. D’ailleurs on en redemande tant la fin nous promet de belles surprises pour la suite.

Un premier tome réussi donc, pour une trilogie qui se révèle des plus prometteuse. A mettre entre les mains des jeunes filles (et même des plus vieilles) qui aiment les histoires d’amour alliées à un univers fantastique riche et novateur.

L’auteur :

Kerstin Gier est une auteure allemande née en 1966 à Bergisch Gladbach. Très populaire, dans son pays, elle écrit principalement des romans fantastiques destinés aux adolescents et aux jeunes adultes. Elle s’est fait connaître en France grâce à la Trilogie des Gemmes, paru chez Milan, et dont le premier tome Rouge Rubis à  été adapté au cinéma.

Le détail : 

Tout au long du roman et à intervalles réguliers, un personnage mystérieux et anonyme intervient : Secrecy. Ses interventions prennent la forme d’une page de blog « Le blog à potins » dans lequel il (ou elle?) fait étalage de toutes les rumeurs (vraies ou fausses) du lycée. Ces intermèdes rajoutent encore un peu de mystère à l’histoire tout en permettant de la faire avancer, car elle fournit à Liv (et au lecteur) certaines informations importantes.

La parenthèse :

Adeptes des histoires d’amour mais aussi des univers fantastiques nous ne pouvons que vous conseiller la trilogie qui à rendu Kerstin Gier célèbre, La Trilogie des Gemmes,  dans laquelle il est cette fois question de voyage dans le temps.

MassCritics

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *