Spice & Wolf (Isuna Hasekura et Keito Kome)

Un manga basé sur le commerce agrémenté d’une touche de surnaturel. 16/20

Le synopsis :

Lawrence est un marchand ambulant, toujours à l’affût de la prochaine bonne affaire. Avec sa cargaison de fourrure et de blé, il arrive au village de Pasroe, où vit son vieil ami Yarei, et le trouve en plein festival de la moisson ; on honore le dieu Holo pour assurer de bonnes récoltes. Alors qu’il repart, ses affaires faites, Lawrence trouve à l’arrière de son chariot une jeune femme nue, avec des oreilles et une queue de loup, qui dit s’appeler Holo

La critique :

Le principal attrait de l’intrigue de Spice and Wolf vient de la grande présence du commerce, de la finance et de la politique dans la vie des personnages. Ni Lawrence ni Holo ne sont en quête d’aventure, ou de dépassement de soi. En effet, ils n’ont pas d’ennemi à anéantir ou de guerre à gagner. Ainsi, la simple grande conspiration du premier volume se base sur une escroquerie potentielle et une occasion saisie par Lawrence de tirer profit de la situation politique et financière du pays. Sans l’aspect surnaturel de la série, qui vient exclusivement du personnage de Holo, le manga serait presque un slice of life, des scènes de la vie quotidienne des personnages sans péripéties supplémentaires.

En grande partie, l’intérêt de ce premier volume vient de la relation entre Lawrence et Holo, les fameux « Spice » et « Wolf » du titre. Tout à fait inconnus l’un pour l’autre, et issus de mondes très différents, ils ont des compétences complémentaires, mais aussi une vision commune du monde. Ainsi, Lawrence est un commerçant expérimenté. Il connaît le monde et les gens, a des contacts partout, sait reconnaître une arnaque, et trouve toujours la bonne affaire, quel que soit le contexte.

De son côté, Holo, en tant que pseudo-divinité, a des pouvoirs magiques. De fait, elle peut savoir quand quelqu’un ment, sa magie s’aidant d’une très longue expérience, puisqu’elle a vécu de nombreux siècles parmi les humains. Ils partagent ainsi un objectif commun. Lawrence cherche à réaliser de bonnes affaires, et Holo accepte de l’aider, grisée de pouvoir explorer le monde après des siècles au même endroit. Ils utilisent ainsi toutes leurs capacités respectives pour s’enrichir.

Lawrence et Holo, malgré leur pragmatisme et leur sens des affaires, n’en sont pas pour autant cyniques. Si Lawrence veut faire fortune, il ne compte pas y arriver par escroquerie. Aussi, il se démarque de plusieurs autres marchands dans le manga. Quand à Holo, elle conserve une certaine bienveillance envers les humains, même si les fermiers de Pasroe l’ont contrariée en modernisant leurs méthodes d’exploitation.

C’est cet équilibre entre ambition commerciale et honnêteté qui permet à Spice and Wolf de garder une certaine tension dramatique. A chaque transaction, à chaque deal, les deux anti-héros doivent redoubler d’ingéniosité pour faire profit, sans devenir des escrocs purs.  Leur ambiguïté assure autant le ton comique de la série, que le réalisme des personnages.

L’auteur :

Isuna Hasekura est un auteur de light novels et manga japonais. Il aborde souvent le thème du commerce et de l’économie dans ses intrigues : ses trois premières séries, Spice and Wolf, Billionaire Girl et World End Economica, ont toutes pour protagonistes des marchands ou des traders.

Keito Koume est un artiste de manga dont la carrière a commencé en 2000 ; il dessine occasionnellement du manga hentai (érotique), ce qui n’est pas anodin, si on tient compte la nudité assez présente dans ce premier volume.

Le détail :

Spice and Wolf (Ototo) est, de loin, la série la plus importante d’Isuna Hasekura. Entre 2006 et 2011, il publie entre deux et quatre volumes de sa série de light novels. Il délaisse ainsi un autre projet, Billionaire Girl, en 2009, après un seul volume publié. Il ne reprendra l’écriture de Billionaire Girl qu’en 2013. Spice and Wolf est donc, manifestement, la série pour laquelle Isuna Hasekura a le plus de passion, s’y consacrant presque exclusivement jusqu’à la publication du dernier volume en 2011.

La parenthèse :

L’intrigue commerciale et politique de Spice and Wolf se rapproche de celles des autres séries d’Isuna Hasekura, Billionaire Girl (un manga dont l’héroïne est une lycéenne qui fait fortune en investissant en bourse) et World End Economica (un visual novel dont le héros cherche à faire fortune dans un futur lointain, pendant la colonisation de la Lune). Nous recommandons ces séries pour les amateurs de ce type d’intrigue, qui est à la base de toute l’œuvre d’Isuna Hasekura.

MassCritics

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
  Page Facebook : Masscritics
 Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *