Sword Art Online, Tome 3 : Phantom Bullet (Reki Kawahara)

Une enquête captivante dans un univers post apocalyptique sombre et inquiétant! 16/20

Le synopsis :

Après deux années coincés dans SAO, et une nouvelle aventure pour sauver sa bien aimée, Kirito est maintenant confrontée à un nouveau monde virtuel : Gun Gale Online (GGO). En effet, missionné par Seijirou Kikuoka de la Division virtuelle, il va devoir découvrir ce qui se passe réellement dans ce jeu et qui se cache derrière le personnage effrayant de Death Gun, qui se dit capable de tuer réellement par l’intermédiaire du jeu.

La critique :

Une immersion dans un monde virtuel totalement différent de SAO ou ALO puisqu’ici il ne s’agit plus d’un monde fantasy mais plutôt d’un monde post apocalyptique où les armes à feu ont remplacés les épées et la magie. Dans ce nouvel univers crépusculaire, Kirito, toujours fidèle à lui même, devra donc trouver ses marques. Mais aussi s’adapter à une nouvelle forme de combat. Pour l’aider, Sinon, une jeune fille mystérieuse et au lourd passé se révélera une puissante alliée.

Pour ceux qui avaient apprécié les premiers tomes, nul doute que celui-ci fera mouche. Et ce, même s’ils ne sont pas friands de jeux FPS. Car bien que les armes à feu occupent une place importante dans ce nouveau volet, l’histoire n’en reste pas moins addictive et accessible aux novices. Par ailleurs, le personnage de Sinon, qui occupera une place centrale dans ce troisième tome, est particulièrement intéressant et attachant. Son histoire difficile et son désir de vaincre ses peurs lui confère la sympathie du lecteur.

Ce nouveau tome sera également l’occasion pour Kirito et ses amis de s’interroger sur les répercussions des VRMMO dans la réalité et sur tout ce qu’implique l’immersion dans des mondes virtuels qui paraissent si réels, mais également sur les possibilités qu’ils pourraient potentiellement offrir. Mais au delà de cela, cette enquête fera également remonter de mauvais souvenirs et fera resurgir des démons que Kirito pensait enterrés depuis longtemps.

En bref, avec Phantom Bullet, Reki Kawahara nous offre un light novel haletant, une enquête au sein d’un nouvel univers complètement différent de ceux auxquels l’auteur nous avaient habitués et qui satisfera autant les fans de FPS que les néophytes, le tout servis par de nouveaux personnages l’une attachante, les autres franchement inquiétants.

L’auteur :

Reki Kawahara est un auteur japonais. Il est principalement connu pour ses œuvres Accel World et Sword Art Online. En 2002, il présente ce dernier au prix du roman de jeu Dengeki. Il s’y verra refuser en raison de sa longueur. Il décidera alors de le publier sur Internet sous un pseudonyme (Fumio Kunori). En 2008, avec son roman Accel World, il remportera finalement le prix qu’il convoitait. C’est alors qu’il reprendra son projet Sword Art Online qui commencera à être publié en 2009.

Le détail :

Une fois de plus les superbes illustrations d’Abec, accompagnent le texte de Reki Kawahara en lui insufflant un esprit manga. Elles permettent aux lecteurs de mieux se figurer les différents personnages ainsi que les différents moments clés de l’action. Comme toujours, des illustrations couleurs sont donc disponibles en début et fin de roman. Tandis que des illustrations noir et blanc parsèment l’histoire.

La parenthèse :

Vous appréciez les light novel? Alors surveillez attentivement les dates de parutions des nouveaux titres des éditions Ofelbe. C’est en effet, une des seule maison d’édition française à se consacrer uniquement à la mise en valeur de ce genre, particulièrement apprécié au Japon, mais encore méconnu en France. Parmi d’autre, nous vous conseillons tout particulièrement Spice and Wolf ou encore Log Horizon.

MassCritics

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *