Tape dans ma patte (Dorothée Copel)

Pas facile de trouver une nounou! 20/20

Le résumé :

Tape dans ma patte : Papa Ours élève seul ses deux oursons. Alors qu’il est obligé de s’absenter pour aller pêcher du poisson pour ses deux petits, il s’aperçoit rapidement qu’il est difficile de les laisser seul. En effet, dès qu’il a le dos tourné, les deux compères se mettent à crier, à sauter et à chahuter. Il va falloir qu’il leur trouve une baby-sitter !

Il met alors d’appétissants gâteaux dans un sac et se met en chemin, accompagné de ses deux oursons. Les animaux de la forêt ne sont pas longs à humer la bonne odeur des biscuits que transporte Papa Ours. C’est ainsi que corbeau puis renarde se propose de veiller sur ses enfants. Mais attention, Papa Ours est un véritable Papa Poule…

La critique :

  • Des illustrations très détaillées qui ne manqueront pas de plaire aux petits curieux
  • Une petite souris accompagne les trois ours tout au long de leur périple, les lecteurs s’amuseront à la trouver
  • Un texte qui se prête parfaitement à la lecture à voix haute avec même un passage qui fait penser à la comptine des éléphants (« poum, papoum, papoum »)
  • Une morale judicieuse : mieux vaut se méfier des personnes qui ne pensent que par intérêt
  • Une histoire qui reprend avec justesse la crainte des parents lorsqu’ils font garder leurs enfants

L’illustratrice :

Marie Novion est auteure et illustratrice jeunesse. Elle travaille aussi bien pour la presse que pour l’édition mais se consacre également à d’autres projets comme l’autoédition d’affiches, de foulards et de jouets en bois.

L’auteure :

Dorothée Copel est auteure jeunesse. Depuis plus de 10 ans, elle s’occupe de la section jeunesse d’une médiathèque. En 2004, elle a obtenu le Prix du Jeune écrivain.

L’éditeur :

Comme de nombreux titres de la collection À petits petons chez Didier Jeunesse, Tape dans ma patte est une belle surprise. Le texte et simple mais parfait pour une lecture à voix haute. Les jeunes lecteurs l’apprécieront pour ses nombreuses répétitions mais aussi pour ses sublimes illustrations.

Public visé :

À partir de 3 ans.

MassCritics

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *