The Irregular at Magic High School (T1) (Tsutomu Sato)

Un univers futuriste remplis de magie ! 11/20

 

Le résumé :

En 2095, trente ans après l’intervention des magiciens qui mirent fin à la Troisième Guerre mondiale, la magie, autrefois fruit des mythes et légendes, est devenue une technologie courante tout comme les pouvoirs qu’elle procure. Tatsuya Shiba et sa jeune soeur Miyuki ont tous deux rejoint la plus prestigieuse de toutes les écoles de magie, mais si l’un est relégué au rang des élèves les moins doués, l’autre est considérée comme un véritable prodige. Alors qu’ils ne rêvent que d’une scolarité sans histoire, les conspirations et les menaces pesant sur l’académie les forceront à agir !

La critique :

The Irregular at Magic High School nous plonge au coeur d’un univers futuriste où la magie est devenue une technologie exploitée au quotidien. Si l’univers et l’idée de base sont vraiment intéressants et promettaient de belles choses, le développement de l’histoire et les personnages se révèlent finalement assez décevants.

Gros point noir de ce light novel (même s’il est la preuve d’une volonté de l’auteur de nourrir et de construire un univers détaillé et vraisemblable) : ses interminables explications des techniques magiques qui s’étalent sur plusieurs pages et reviennent à intervalles réguliers nous plomber la lecture. Noyé sous un flux d’informations complexes et de termes techniques qui nuisent clairement à l’action et au développement de l’intrigue on finit par s’y perdre et on doit faire preuve d’une certaine ténacité pour poursuivre notre lecture. Nuls gros rebondissements, pas un seul combat de magie grandiose ne viendront à notre rescousse pour nous sortir de la monotonie qui imprègne le roman. Ni même les dialogues, qui loin d’apporter un peu plus de saveur à notre lecture, en manque cruellement.

Par ailleurs, les personnages manquent un peu de profondeur. Heureusement, ils semblent tous cacher un secret plus ou moins gros ou jouer un double jeu, ce qui fait renaître en nous un soupçon d’intérêt et nous donne de quoi nourrir notre curiosité. A noter également la relation étrange qui unit le frère et la soeur : très ambiguë et déstabilisante, elle fait naître en nous un certain malaise et laisse supposer qu’on est loin de tout savoir sur nos deux protagonistes. Quant aux personnages secondaires, très nombreux, ils ne servent qu’à faire avancer l’intrigue et ne brillent pas pas leur complexité. On peut tout de même saluer les personnages féminins qui ne répondent pas aux clichés habituels de la jeune fille fragile qu’il faut sauver. Si l’on excepte l’exaspérante Miyuki qui ne semble vivre que pour son frère, elles sont pour la plupart sûre d’elles, occupent des places importantes et n’ont semblent-ils nul besoin des hommes pour avancer (même si on n’échappe pas à quelques clichés).

En bref, on sort de cette lecture un peu mitigée. L’idée de base est vraiment intéressante et recèle un beau potentiel et si l’on excepte les longues descriptions et les personnages un peu creux l’intrigue offre quelques belles perspectives pour la suite. La fin, elle, se révèle en tout cas bien plus enthousiasmante que le long chemin que l’on parcourt pour y arriver, nous faisant espérer une suite misant un peu plus sur l’action et un peu moins sur le descriptif. Maintenant que les bases de son univers sont bien ancrées, il n’est en effet pas déraisonnable de penser que l’auteur se concentrera davantage sur l’approfondissement de son intrigue et de ses personnages dans le tome suivant.

Affaire à suivre !

L’auteur :

Tsutomu Satō est un mangaka spécialisé dans le shonen. Sa série de light novel The Irregular at Magic High School à d’abord été publié sous la forme d’une websérie à partir du 12 octobre 2008 avant d’être publié au format papier.

Le détail :

Les superbes illustrations de Kana Ishida entrecoupent le récit, rompant la linéarité du roman, et offrent aux lecteurs l’occasion de se représenter concrètement les personnages. Accompagnées d‘illustrations couleurs en début et fin de livres et de la superbe couverture ils offrent un nouvel attrait à ce light novel.

La parenthèse :

The Irregular at Magic High School a fait l’objet d’une adaptation de ses trois premiers arcs principaux en anime. Dans les pays francophones la série est diffusé en simulcast par Wakanim. Au japon, un film d’animation est également sorti en juin 2017.

MassCritics
 
L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Une pensée sur “The Irregular at Magic High School (T1) (Tsutomu Sato)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *