Toy Story (Tetsuhiro Koshita)

Ton ami, c’est moi. 15/20

Synopsis 

Toy Story (Nobi Nobi) : Quand le jeune Andy ferme la porte de sa chambre, ses jouets prennent vie. Menés par le cowboy Woody, ils vont vivre des aventures des plus épiques, découvrir un nouvel univers et de nouveaux amis.

 La critique :

Qui n’a jamais vu les films de Pixar ? Chanter Charlélie Couture et fait des « ooooh » en référence au premier opus de la quadrilogie ? Si vous avez aimé l’univers un peu barré mais plein de références de ces films, vous serez conquis par leur adaptation manga.

 On y retrouve tout ce qui a fait le succès des films : de l’humour, des bons sentiments, … On sent la patte Disney. L’auteur a repris les scènes clés fidèlement, permettant ainsi à un maximum de lecteurs de se retrouver projetés dans l’univers Pixar. En noir et blanc, ce manga assez simpliste et une bonne approche pour les plus jeunes qui souhaitent découvrir ce style littéraire.

 Il n’y a pas de surprise quant au contenu de l’histoire. Ainsi, les deux tomes reprennent bien les opus auxquels ils font référence. Le manque de couleur n’est pas une gêne pour se laisser prendre au jeu. La stylisation des personnages enlève cependant un peu de magie, tout comme les différents signes, les écritures chinoises (calligraphie) sur certaines vignettes. Woody et Buzz l’Eclair sont cependant tout aussi attachants dans cette version.

 Allant strictement à l’essentiel des deux histoires, on peut cependant rester un peu sur sa faim, puisque certaines scènes sont peu exploitées alors qu’elles font référence à d’autres films de Disney, l’une des marottes des studios à chacune de leur nouvelle création.

 A quelques semaines des fêtes de Noël, je vous invite à mettre c’est deux tomes sous le sapin à la fois pour les amoureux de Disney et pour les plus jeunes qui souhaitent découvrir le monde du manga avec des références qui leur sont connues.

 L’auteur 

Tetsuhiro Koshita est un scénariste et dessinateur japonais. Né en 1965, il y a travaillé sur plusieurs séries d’animations.

 Le détail 

il y a maintenant 24 ans, c’est la voix du charismatique chanteur franco-américain CharlElie Couture qui a accueilli les spectateurs lors du générique de ce premier film d’animation réalisé intégralement en images de synthèse. La chanson « je suis ton ami » est devenue ainsi l’hymne officiel de cette saga pour une multitude de personnes.

 La parenthèse

Tout comme l’ensemble des œuvre des studios Disney, il y a plusieurs lectures possibles de l’histoire de Woody et Buzz, et ce en fonction de l’âge auquel vous voyez les dessins animés et films d’animation. Il ne faut pas oublier que la plupart des grands chef-d’œuvre de ces studios font souvent appel à des contes et légendes. Ainsi, il y a quelques arrangements avec les sources d’inspiration, incitant ainsi les lecteurs et spectateurs à se (re)plonger avec plaisir dans certains classiques de la littérature.

Magalie pour MassCritics

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *