Underlife (Anne-Gaëlle Balpe)

Où se situe l’humanité ? 14/20

Le synopsis :

Underlife (Slalom) : Une héroïne : Alix. Un monde dystopique : Underlife. Un seul mot d’ordre : Liberté

Alix est une adolescente de 17 ans, fille du chef de clan des Neuveterre et sentinelle pour protéger le village des tribus avoisinantes ! Mais Alix n’aspire qu’à une chose : fuir le carcan dans lequel son clan l’enferme et explorer le monde alentour. Un soir, malgré la présence protectrice de son allié et fidèle ami, Jean, la jeune femme va commettre l’irréparable et braver l’interdiction… Elle  va alors basculer dans un monde inconnu, appelé la Cité, dans lequel, de rencontres en découvertes, d’ombres à la lumière, elle découvre la VÉRITÉ, sur elle-même, sur son monde, sur son peuple…. Parviendra-t-elle à temps à se libérer de ses chaines et à sauver son peuple ? A quels prix ?

La critique :

Issu de la littérature Young Adult, Underlife  est un roman de science-fiction, particulièrement captivant et addictif… Je l’ai lu d’une traite. Anne-Gaëlle Balpe crée une dystopie virtuelle, quasi réelle, tant les descriptions sont précises et détaillées, dans laquelle, elle met en scène essentiellement quatre protagonistes, issus de mondes différents. Alix, une héroïne fantasy et son fidèle « ami » Jean, Frénétik une hackeuse rebelle et Nils / Hino, gardien le jour, résistant la nuit.

D’un style vif et alerte, l’auteur transporte le lecteur aux côtés d’Alix, dont on suit les tribulations avec plaisir et intérêt, de la patrie de Neuveterre à la construction d’un nouveau monde, plus libre, plus vrai…

Une pincée d’Hunger Games, un zeste de Games Of Thrones, un pépin de The Truman show et une cuillerée d’Alita, le tout pour un roman de science-fiction pour la jeunesse rondement mené où s’enchaînent et s’entremêlent, rebondissements et suspense qui ne faiblit pas, pour le plus grand plaisir du lecteur. Un agréable moment, une belle aventure livresque, captivante et addictive, pour ceux qui savent garder leurs yeux et âme d’enfants.

La première partie pose le cadre d’un monde tribal en perpétuelle rivalité, entouré de forêts et de falaises infranchissables, dans lequel Alix, adolescente de 17 ans, s’ennuie, elle qui a soif de liberté et de découvertes.

La seconde partie la suit dans sa fuite, sa quête déterminée qui l’entraîne, dénuée de tout souvenir et de toute mémoire, hormis son seul prénom, des tréfonds d’une mine, à la merci de gardiens sans scrupules, à la Cité, une « ville » fantôme, tenue par Incubo Corp, dans laquelle les habitants n’ont, comme activité principale et comme loisir, qu’un jeu de télé-réalité, un monde dont ils font la pluie et le beau temps : Underlife.

Personnellement, j’ai trouvé le personnage de l’héroïne, attachant de par sa détermination, son courage, son rôle d’inter-mondes, tout en restant féminine. Alix s’avère une héroïne complexe, fascinante. Anne-Gaëlle Balpe construit un roman intelligent, transposant l’héroïne d’un univers archaïque à une société dystopique où les citoyens sont nourris et abrutis par Incubo Corp d’une télé-réalité qui les maintient en esclavage. En somme, une critique de la société actuelle doublée d’une réflexion intéressante sur l’intelligence artificielle et son évolution…de plus, on se laisse facilement séduire et mener par les mots tricotés par l’auteur…

L’auteur :

Anne-Gaelle Balpe est une autrice d’albums et de romans pour enfants et adolescents. Elle vit à Paris. L’écriture est une passion qui l’accompagne depuis l’enfance. Après avoir été enseignante plusieurs années elle se consacre désormais à l’écriture.

Elle écrit :

« Une phrase à l’endroit, une phrase à l’envers. Je tricote les mots parce que je ne sais pas tricoter la laine. Textes longs, textes courts, pour petits ou pour un peu plus grands, je crée de tout, m’amusant beaucoup à inventer des histoires.

Dans mes pulls 100 % mots, je n’utilise jamais de lettre qui gratte, ou qui risquerait de provoquer une allergie, même quand je raconte des choses tristes. Même quand je raconte des choses compliquées. Les parents peuvent donc, sans crainte, laisser leurs enfants s’endormir avec. »

Le détail :

L’intrigue d’Underlife pourrait être le synopsis d’Alita ou inversement : film de science-fiction américain réalisé par Robert Rodriguez, produit et écrit par James Cameron, sorti en 2019. Il s’agit de l’adaptation cinématographique en prise de vues réelles du manga Gunnm créé par Yukito Kishiro.

La parenthèse :

Si vous aimez les héroïnes combattantes et pugnaces, telle Katniss Everdeen dans Hunger games, vous adorerez Alix de Neuveterre dans Underlife d’Anne-Gaëlle Balpe.

Murielle Trouve pour MassCritics

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
 Page Facebook : Masscritics
 Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *