Undertaker : Le mangeur d’or (Xavier Dorison)

Une collaboration presque magique! 19/20

Le synopsis:

Jonas Crow est un undertaker. Son boulot est de convoyer les cercueils des défunts là où ils souhaitent être enterrés. Lorsqu’un jour Joe Cusco lui demande d’escorter son cercueil lors de ses funérailles qui auront lieu le lendemain, Jonas Crow ne sait pas encore dans quoi il s’embarque. En effet, avant de se donner la mort, Cusco avale son or pour qu’il reste avec lui jusqu’à la fin des temps. Malheureusement, ce qui devait rester un secret, s’ébruite comme une trainée de poudre à Anoki City, provoquant, ainsi, la fureur de tous les mineurs qui travaillaient si dur. Comment se déroulera ce convoyage ?

La critique: 

Undertaker : le mangeur d’or est, aux premiers abords, un pari réussi. Une histoire pas banale: celle d’un mineur qui veut que son or l’accompagne durant l’éternité. Un personnage principal exerçant un métier peu commun. Un décor tiré des plus grands films de western. Tout semble parfait et ça l’est presque. Jonas Crow est un personnage étrange, mystérieux, ténébreux mais ô combien attachant. L’histoire est passionnante. Plus on progresse dans l’intrigue et plus on a envie de connaître la suite. On se retrouve littéralement transporté et ce dès les premières pages. Le rythme est bien découpé, on ressent vraiment une envie de nous emporter aux côtés de Jonas Crow afin de l’accompagner dans son périple.

Undertaker : Le mangeur d’or était un premier album très attendu puisque durant près d’un an et demi Ralph Meyer a alimenter les rumeurs, les mystères et les attentes en publiant plusieurs teasers sur son profil Facebook. Ces teasers n’ont pas servi à rien.  Bien au contraire, le résultat final est de toute beauté et pas seulement au niveau scénaristique. En effet, la précision, la qualité et la beauté des dessins forcent le respect.

Un premier album que l’on ne peut que saluer autant du point de vue scénaristique que du côté des dessins. Une collaboration presque magique.

L’auteur:

La série Undertaker (paru chez Dargaud) a été écrite par Xavier Dorison et dessinée par Ralph Meyer. 

Xavier Dorison est un scénariste de bande-dessinée né le 8 novembre 1972. Les trois années qu’il a passé en école de commerce lui ont permis de lancer le festival BD des grandes écoles. En 1997, il décide donc de se lancer pour de bon dans l’écriture de son premier vrai grand scénario de bande-dessinée : Le Troisième Testament qui fut un véritable succès critique et d’édition. Le succès étant en marche, Xavier Dorison ne s’arrête pas en si bon chemin et collabore avec des scénaristes et dessinateurs sur plusieurs séries qui lui valurent autant de louanges que pour Le Troisième Testament.

Ralph Meyer, quant à lui, est un dessinateur de bande-dessinée né le 11 août 1971. Très jeune, il se découvrit une passion pour les dessins et les histoires. À 20 ans, il décida donc de suivre des cours d’illustration et de bande-dessinée pendant trois ans. Après avoir eu du mal à se faire une place dans le monde de la bande-dessinée, Ralph Meyer a su prouver ses talents de dessinateur et collabora sur plusieurs séries (dont Undertaker) avec Xavier Dorison.

Le détail:

Undertaker : Le mangeur d’or aborde un métier un peu spécial, celui de croque-mort. Bien évidemment, l’histoire ne raconte pas simplement la vie d’un croque-mort sans histoire, bien au contraire. L’album débute tout simplement avec l’étrange demande faite par un certain Joe Cusco. Cette bande-dessinée a été très attendu pendant plus d’un an et demi car Ralph Meyer a su l’entourer de mystères. En effet, durant ces un an et demi, le dessinateur n’a cessé d’alimenter son profil Facebook de nombreux teasers qui ramenaient chaque fois encore plus de fans impatients de pouvoir enfin lire les péripéties de Jonas Crow.

La parenthèse:

Undertaker : Le mangeur d’or signe la collaboration d’un scénariste et d’un dessinateur de talent, tous deux ayant fait l’unanimité de leurs fans. C’est pourquoi, nous vous conseillons de découvrir les œuvres sur lesquelles ils ont travaillés ensemble par le passé : XIII MYSTERY et Asgard. Sinon, si vous voulez rester dans l’ambiance « western », Buffalo Runner de Tiburce Oger ou Texas Cowboys de Lewis Trondheim vous satisferont.

MassCritics

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
Page Facebook : Masscritics
Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *