Vampire Knight (Matsuri Hino)

Vampire Knight (ヴァンパイア騎士) est un shôjo prépublié dans le magazine Lala.
Cette série, dorénavant terminée, comporte 19 tomes.  15.5/20

 
Résumé :

Et si votre école possédait une classe seulement composée de vampire ?
L’histoire de Vampire Knight se déroule dans un monde semblable au nôtre où cohabitent vampires et humains. Afin de garder un certain équilibre et contrôler les vampires tueurs d’humains, plus communément appelés « Level E », les Hunters et la Guilde s’assurent de traquer les vampires les plus sanguinaires et les tuer.
Cependant l’équilibre de cette coexistence est fragile et risque à tout moment d’éclater…
Une nuit hivernale teintée de sang…et de deux vampires ! Voici le souvenir le plus ancien de Yuki Cross. L’un d’eux voulait l’attaquer, l’autre la sauver.
Dix années plus tard, la fille adoptive du Directeur Cross (directeur de l’Académie Cross et éternel pacifiste), a vieillit et est devenue étudiante dans la « Day Class ». Seulement étudiante ? Non, Yuki n’est pas une simple étudiante. Elle est aussi devenue préfet et s’occupe de préserver le secret de la « Night Class » avec, à ses côtés, Zero, son ami d’enfance. Le jeune homme a été ,lui aussi, recueillit par le Directeur Cross suite à l’étrange assassinat de ses parents par un vampire. Depuis ce jour l’étudiant ne peut qu’éprouver de la haine envers ces créatures, ce qui complique quelque peu ses rapports avec les élèves de la « Night Class » qui est une classe composée uniquement de jeunes vampires aristocratiques.
Yuki de son côté est éperdument amoureuse de Kaname Kuran, un beau vampire élève de la « Night Class », le même vampire qui l’a sauvé dix ans plus tôt…
Partagée entre les sentiments qu’elle éprouve à l’égard des deux jeunes hommes, Yuki évolue dans un monde gardé secret au commun des mortels et qui peut s’avérer plus dangereux que prévu…  
 

L’auteur :
 
Matsuri Hino est une mangaka de shôjo née un 24 Janvier sur l’île de Hokkaïdo au Japon. La jeune femme devient connue vers 1999 grâce à une publication dans le Lala Magazine (magazine de prépublication de shôjo). La mangaka fait partit des auteurs shôjo les plus populaires et apprécier de sa génération.

Mon avis:

  Sincèrement, je trouve que ce manga est l’un des meilleurs shôjo (type de manga ciblant, habituellement, les jeunes adolescentes) que je n’ai jamais lu (de ma longue vie n’est-ce pas…? ). Je me suis réellement délectée devant cette série emplie d’émotion, action, humour et romance. Un mot pour qualifier Vampire Knight ? Je dirais passionnant.
Les dessins sont vraiment beaux, très précis, délicats et surtout sans disproportions choquantes ! De plus, nous remarquons, au cours des tomes, que l’auteur améliore nettement ses dessins ce qui rend la série d’autant plus intéressante. Matsuri Hino nous offre de l’action durant toute la série et je dois dire que je me suis très rarement ennuyée durant la lecture de son œuvre.
 
Nous avons été très habitués par les histoires de vampires et, hélas, à présent je me lasse facilement de ce type de sujet (petite overdose de Twilight, Vampire Diaries et j’en passe…), cependant Matsuri Hino nous arrache de la réalité, le temps d’un manga, en peignant un monde parallèle au nôtre et pourtant si ressemblant où les humains, vampires et Hunters coexistent dans un équilibre fragile qui peux se briser à n’importe quel moment.
Malgré certains passages où j’ai du, je l’avoue, relire plusieurs fois afin de comprendre, je dois dire que le scénario est bien ficelé et cela jusqu’à la fin qui, pour moi, est l’apothéose de la série.
 
Autre point important pour moi, l’héroïne de ce manga, Yuki Cross, est une jeune fille forte, qui n’as pas peur de se battre, ce qui change de la plupart des héroïnes de shôjo qui sont plus  »fragiles ». Tout au long de la série, la personnalité de Yuki change et elle grandit petit à petit pour devenir une femme sage quelque peu torturée par l’amour qu’elle porte pour Kaname et Zero. Néanmoins, la jeune fille perd quelque peu la joie de vivre qu’elle possédait dans les premiers tomes où elle était une simple étudiante de la « Day Class ». Malgré cela, Yuki reste et restera dans tous les esprits la préfet de l’Académie Cross.
 
Je ne pense pas qu’il y ait un âge spécial pour lire Vampire Knight cependant je dirais que ce shôjo est plus adapté aux adolescentes de plus de 12 ans pour une certaine compréhension de l’histoire.
Bien sûr, je le répète, cela dépend de la maturité du lecteur !
Alors fan de vampire, surnaturel, amour, humour et action, Vampire Knight est fait pour vous !
 
Team Zero ou Team Kaname ? Laissez un com ‘ ou retrouvez les personnages de Vampire Knight de Matsuri Hino en vente dans toutes les librairies du tome 1 à 19 (série terminée).
Et pour les fans du manga, je vous invite à découvrir l’anime qui est complet en 2 saisons et qui s’arrête, approximativement, au tome 11.
 
Masscritics

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
  Page Facebook : Masscritics
 Page Instagram : Masscritics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *