Wonder (RJ. Palacio)

Un livre jeunesse, beau et émouvant. 18/20

 
 

Résumé Wonder :

Ne jugez pas un livre [mot raturé et changé en Garçon] sur sa couverture [de même, changé en son apparence]

« Je m’appelle August. Je ne me décrirai pas. Quoi que vous imaginiez, c’est sans doute pire. »

Né avec une malformation faciale, August, dix ans, n’est jamais allé à l’école. Aujourd’hui, pour la première fois, ses parents l’envoient au collège… Pourra-t-il convaincre les élèves qu’il est comme eux ?

Dans la lignée du Bizarre incident du chien pendant la nuit, un petit bijou de sensibilité et de drôlerie. Wonder, un roman irrésistible sur le destin peu ordinaire d’August Pullman, un enfant différent.

Extraits : 

– Tout le monde mérite une ovation au moins une fois dans sa vie, parce que nous triomphons tous du monde. 

– C’est une chose si simple, la bonté. Si simple. Un petit mot d’encouragement quand on en a besoin. Un acte d’amitié. Un sourire.

– J’aimerais bien que ce soit tous les jours Halloween. On porterait tous des masques. Comme ça, on pourrait prendre le temps d’apprendre à se connaître avant de dévoiler nos visages.

La critique:

(August souffre d’une grave malformation faciale. A dix ans, il va faire sa première rentrée à l’école, au collège Beecher, où il ne connaît personne. Va-t-il réussir à s’intégrer dans un environnement qu’il connaît mal et parmi des enfants pas toujours tendres ? Réussira-t-il à leur faire comprendre qu’il n’est finalement pas si différents d’eux ?)

  Wonder est un beau livre qui nous fait réfléchir au rapport que nous entretenons aux autres, aux regards que nous portons sur les gens.

 

Pas de ton mielleux, mais un roman plein d’humour et d’autodérision qui nous livre les sentiments des différents personnages qui gravitent autour d’August, et nous dévoile le regard qu’ils portent sur le petit garçon, un regard souvent bienveillant, parfois ambivalent et même un peu dur.

 

RJ Palacio nous parle dans Wonder de tolérance, de bonté, d’humanité mais aussi de la cruauté dont peuvent parfois faire preuve les enfants, le tout avec pertinence et justesse. Elle nous plonge dans un récit émouvant jamais larmoyant, qui traite avant tout autre chose du courage et de la volonté d’August qui ne souhaite au final qu’une chose, être vu tel qu’il est : un garçon de dix ans comme les autres.
 
Masscritics

 

L’avez vous lu? Qu’en avez vous pensé? Votre note?
  Page Facebook : Masscritics 
Page Instagram : Masscritics 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *